Poutine souhaite une mission de l'AIEA en Ukraine sur fond de craintes d'utilisation de «bombe sale»

- Avec AFP

Poutine souhaite une mission de l'AIEA après la crainte d'utilisation de «bombe sale» par l’Ukraine
Suivez RT France surTelegram

Alors que Moscou accuse Kiev de vouloir se lancer dans une provocation à la «bombe sale», le président russe Vladimir Poutine a dit souhaiter une mission de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur place.

Vladimir Poutine a estimé le 27 octobre que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) devait se rendre «au plus vite» en Ukraine, le président russe accusant les autorités ukrainiennes d'effacer les preuves selon lesquelles elles prépareraient une «bombe sale».

«L'AIEA veut venir [...]. Nous sommes pour, au plus vite et de la manière la plus large possible, car nous savons que les autorités à Kiev font tout pour brouiller les traces de ces préparatifs», a-t-il affirmé devant le forum de discussion de Valdaï à Moscou. «Ils travaillent dessus», a encore lancé le chef d'Etat.

Ils les chargent dans un "Tochka-U" ou dans une autre fusée, font exploser cet engin quelque part et disent que c'est la Russie qui en est responsable

«Nous savons même où cela se fait approximativement [en Ukraine]», a ajouté le dirigeant russe, interrogé sur les allégations russes sur une «bombe sale» que Kiev préparerait. Il a détaillé le modus operandi supposé : «Des restes de combustible nucléaire ont été transformés, les technologies disponibles en Ukraine permettent de le faire. Ils les chargent dans un "Tochka-U" [missile d'origine soviétique] ou dans une autre fusée, font exploser cet engin quelque part et disent que c'est la Russie qui en est responsable, qui a lancé une frappe nucléaire».

Vladimir Poutine a souligné qu'il avait lui-même demandé à son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, d'«en informer» ses homologues occidentaux. Celui-ci s'est en effet entretenu ces derniers jours avec les ministres américain, chinois, français, turc et britannique de la Défense, des échanges d'une intensité inédite – sur quelques heures – depuis le début de l'offensive russe en Ukraine le 24 février dernier.

Kiev et ses alliés occidentaux ont tous depuis largement condamné les allégations «à l'évidence fausses» de la Russie.

La Russie n'a pas l'intention d'utiliser l'arme nucléaire, affirme Poutine

Vladimir Poutine a de plus abordé la question de l'utilisation de l'arme atomique, estimant qu'il n'avait dans ses précédentes déclarations sur le sujet que répondu aux menaces de ses adversaires. «Nous n'avons jamais parlé de la possibilité d'utiliser des armes nucléaires. Nous avons seulement fait des allusions en réponse aux déclarations d'autres pays», a assuré le président russe.

Selon lui, Kiev et ses alliés occidentaux affirment que Moscou joue l'escalade nucléaire afin d'«influencer les pays neutres pour leur dire : "Regardez la Russie ! Ne coopérez pas avec elle !"».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix