350 milliards d'euros pour Kiev? Berlin et l'UE veulent un plan Marshall pour reconstruire l'Ukraine

350 milliards d'euros pour Kiev? Berlin et l'UE veulent un plan Marshall pour reconstruire l'Ukraine© John MACDOUGALL Source: AFP
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, le Premier ministre ukrainien Denys Shmyhal et le chancelier allemand Olaf Scholz, à la conférence pour la reconstruction de l'Ukraine à Berlin, le 25 octobre.
Suivez RT France surTelegram

Lors d'une conférence, Ursula von der Leyen et Olaf Scholz ont appelé à la mise en place d'un plan d'aide à la reconstruction de l'Ukraine. Citant la Banque mondiale, la présidente de la Commission de l'UE a évoqué la somme de 350 milliards d'euros.

Lors d'une conférence internationale consacrée ce 25 octobre à la reconstruction de l'Ukraine et au soutien à long terme à ce pays, le chancelier allemand Olaf Scholz a appelé à la mise en place d'un plan très ambitieux, puisqu'il souhaite «rien de moins que de créer un nouveau plan Marshall pour le XXIe siècle».

Pour le chancelier allemand qui ouvrait la réunion réunissant à Berlin responsables politiques et experts, la reconstruction de l'Ukraine ne peut en outre pas attendre et «doit commencer maintenant».

Egalement présente à cette conférence, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a jugé «stupéfiante» l'ampleur des destructions et a elle aussi appelé à un effort collectif en faveur de l'Ukraine : «la Banque mondiale estime le coût des dégâts à 350 milliards d’euros, c'est assurément plus que ce qu'un pays ou une union peut fournir seul. Nous avons besoin de tout le monde sur le pont.»

Volodymyr Zelensky réclame 38 milliards de dollars pour boucler le budget 2023

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui a fait une allocution retransmise par vidéo, a de son côté appelé au soutien rapide de la communauté internationale pour permettre au pays de boucler son budget l'an prochain.

«A cette conférence nous devons prendre une décision pour boucher le trou du déficit du budget ukrainien l'an prochain», a-t-il déclaré. «C'est une somme très importante de 38 milliards de dollars [...] ce sont les salaires des enseignants, des médecins, ce sont les prestations sociales, les retraites», a-t-il assuré à l'attention des responsables occidentaux.

Outre les promesses et dons d'armement des Occidentaux qui ne cessent d'affluer à Kiev – plus de 41 milliards d'euros en dix mois selon le Kiel Institute for the world Economy – l'Union européenne s'est d'ores et déjà engagée à payer 1,5 milliards d'euros d'aide par mois à l'Ukraine en 2023. «Cela donnera donc un chiffre global de 18 milliards pour l'année prochaine [...], un flux de revenus prévisibles, stables et fiables», s'était félicitée Ursula von der Leyen lors de cette annonce à Bruxelles le 21 octobre, expliquant que les ministres des Finances avaient été chargés «de développer le mécanisme approprié».

Au total, ce seront trois à quatre milliards d'euros par mois qui devraient être financés par l'UE, les Américains et les institutions financières internationales, avait précisé Ursula von der Leyen. Dans les conclusions de leur sommet, les Vingt-Sept avaient en outre plaidé pour un déblocage rapide des trois milliards d'euros restants d'un paquet d'aide de 9 milliards pour 2022 annoncé en mai. Les leaders avaient également appelé la Commission à concevoir une «solution plus structurelle».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix