Un commando israélien enlève un Palestinien dans un hôpital et en tue un autre (VIDEO)

L'hôpital où l'opération a eu lieu Source: Reuters
L'hôpital où l'opération a eu lieu

C'est à une scène surréaliste à laquelle a assisté le personnel d'un hôpital de la ville de Hebron. Un commando spécial de l'armée israélienne déguisé en Palestiniens a enlevé un homme soupçonné d'une attaque au couteau et a tué son cousin.

Des membres de Tsahal et du Shin Bet, les services intérieurs israéliens, ont facilement pénétré dans l'hôpital al-Ahli de Hébron. Sur la vidéo de surveillance de l'hôpital, on voit ces hommes portant keffiehs, barbes et calottes sur la tête. Certains d'entre eux étaient même déguisés en sages-femmes.

Les 20 à 30 membres du commando, à bord de deux camionnettes, avaient prétendu avoir à bord une femme enceinte pour se faire ouvrir en pleine nuit les portes de l’établissement. 

Le but de cette opération : l'arrestation d'Azam Shaldallah, un Palestinien âgé de 20 ans. 

En savoir plus: Violences en Cisjordanie : un Palestinien tué et une dizaine de blessés sur deux jours (VIDEOS)

Ce dernier est accusé d'avoir poignardé et grièvement blessé un Israélien âgé de 58 ans à un carrefour proche du Goush Etzion en Cisjordanie, à la fin du mois d'octobre. Blessé, il était alors soigné dans le centre hospitalier d'Hébron.

Le cousin d'Azam Shaldallah, Abdallah Shalaldeh, âgé de 28 ans, a été tué lors de l'opération.

Djaouad Aouad, ministre de la Santé palestinien, a accusé le commando israélien d'avoir «exécuté» Abdallah Shalaldeh : «La communauté internationale doit intervenir pour protéger les nôtres de la machine à tuer israélienne», a-t-il déclaré.

Ce n'est pas la première fois que les forces spéciales israéliennes interviennent dans un hôpital palestinien. En octobre dernier, Karam Razek, âgé de 23 ans, avait également été «exfiltré», selon la terminologie en vigueur, par les forces israéliennes alors qu'il était hospitalisé à Naplouse pour une fracture du bras. Il avait assassiné un couple d'Israéliens sous les yeux de leurs 4 enfants. 

Pourtant, selon les Conventions de Genève, les hôpitaux et centres de soins sont considérés comme inviolables, même en temps de guerre.

Depuis début octobre, dans les Territoires occupés et en Israël, 73 Palestiniens et 9 Israéliens ont trouvé la mort.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales