La Russie convoque l'ambassadeur français au sujet des livraisons d'armes à l'Ukraine

La Russie convoque l'ambassadeur français au sujet des livraisons d'armes à l'Ukraine© Natalia KOLESNIKOVA / AFP Source: AFP
L'ambassadeur de France en Russie Pierre Lévy quitte sa résidence à Moscou le 7 février 2022, en direction de l'aéroport, alors que le président français arrive pour rencontrer son homologue russe.
Suivez RT France surTelegram

L'ambassadeur français en Russie, Pierre Lévy, a été convoqué au ministère des Affaires étrangères à Moscou. Dans un communiqué, la diplomatie russe annonce avoir souligné «les dangers qu'entraîne l'augmentation des livraisons d'armes» à Kiev.

Ce 6 octobre, la Russie a convoqué l'ambassadeur de France, Pierre Lévy, au ministère des Affaires étrangères à Moscou pour protester contre les livraisons d'armes à l'Ukraine. 

«La partie russe a souligné les dangers qu'entraînent l'augmentation des livraisons d'armes et de matériel au régime de Kiev ainsi que l'intensification des programmes d'entraînement pour la formation de militaires ukrainiens», a annoncé la diplomatie russe dans un communiqué.

«Cette ligne contredit les affirmations des officiels parisiens sur leur disposition à arriver à un règlement pacifique en Ukraine», poursuit le communiqué.

Pour Moscou, les pays occidentaux livrant des armes à l'Ukraine sont impliqués dans le conflit 

Le 20 septembre, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Alexandre Groushko, avait déjà reçu l’ambassadeur de France à ce sujet. Le diplomate russe avait alors fait part de son mécontentement, jugeant l'aide militaire occidentale à l'Ukraine «inacceptable». Pour Moscou, ces armes, dont celles fournies par la France, sont utilisées sur des installations civiles et des infrastructures industrielles, notamment la centrale nucléaire de Zaporojié. 

Le 24 septembre, lors d'une conférence de presse tenue à l'issue de son discours à la tribune de l'ONU, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov avait notamment accusé les nations livrant des armes à Kiev d'être impliquées dans le conflit en Ukraine

«L'UE et l'OTAN disent qu'elles ne sont pas parties au conflit. Mais ensuite, elles doivent respecter les conventions de neutralité dans les conflits terrestres et maritimes. Et ces accords interdisent la fourniture d'armes. Par conséquent, en fournissant des armes, ils ne peuvent pas dire qu'ils ne sont pas impliqués dans le conflit», a-t-il ainsi déclaré.

Une nouvelle livraison d'armes annoncée

Confirmant une information du Monde, l'AFP rapportait le 3 octobre que la France envisageait de nouvelles livraisons de matériels militaires à l'Ukraine, notamment 6 à 12 canons Caesar prélevés sur une commande destinée au Danemark. La même source affirmait à ce stade que l'opération, en discussion entre les trois gouvernements, n'était pas finalisée. Paris a déjà livré 18 exemplaires de ce canon de 155 mm monté sur camion, amputant de près d'un quart le parc de l'armée de Terre française, mais également des blindés VAB, des missiles anti-chars Milan et des missiles anti-aériens Mistral.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix