Etre Noir c’est être un voleur ? Un magasin Apple chasse des jeunes de peur «qu’ils ne volent»

Une boutique d'Apple à Melbourne accusée de discrimination raciale envers un groupe de jeunes étudiants d'origine africaine© Carlo Allegri Source: Reuters
Une boutique d'Apple à Melbourne accusée de discrimination raciale envers un groupe de jeunes étudiants d'origine africaine

La vidéo d’un groupe d’étudiants africains qui se sont fait sortir d'une boutique Apple à Melbourne, où ils faisaient du shopping, au motif qu’«ils peuvent voler quelque chose», a secoué les internautes, qui dénoncent une discrimination raciale.

Dans la scène, postée sur Facebook, six adolescents d’origine africaine sont apostrophés par un employé du magasin. «Ces gens [les gardes de la sécurité] sont simplement un peu inquiets de votre présence dans notre boutique. Ils sont juste inquiets que vous puissiez voler quelque chose», déclare le vendeur. «Pourquoi volerions-nous quelque chose ?», répond l'un des jeunes, avant que l’employé ne coupe court : «Les gars, fin de la discussion».

Khalid Breezy, Petros Smalls, Deebo Ater Abdulahi Haji Ali Mohamed, Andy Gambino Nelson Mahad MohamudSimply Racism, made them apologise tho

Posté par Francis Ose sur mardi 10 novembre 2015

Le groupe d'étudiants s'est montré choqué, à l’image de Mabior Ater, l’un d’eux, qui a déclaré à la société médiatique australienne Fairfax Media : «Bien sûr que j’ai été offensé». «Le profilage racial doit cesser, il arrive trop souvent aux Etats-Unis, nous n’en avons pas besoin ici en Australie» a estimé un autre, dans une publication sur Facebook. De nombreux internautes ont également fait part de leur indignation, notamment via Twitter.

Non sans ironie, le directeur-général d’Apple, Tim Cook, affirme pourtant sur son site internet officiel que la marque informatique «croit en l’égalité pour chacun, sans considération de race, d’âge, de genre, d’identité de genre, d’appartenance ethnique, de religion, ou d’orientation sexuelle. Cela s’applique dans notre compagnie, partout dans le monde et sans exceptions».

Un porte-parole d’Apple a déclaré que la société était en train d’étudier l’incident. Quant au directeur de la boutique décriée, il s'est excusé auprès des jeunes après que ceux-ci soient retournés sur les lieux en compagnie de leur proviseur.

Aller plus loin : Le NYPD ne croit pas que c'est sa BMW : une femme noire passe huit jours en hôpital psychiatrique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales