Simple maladresse ? La télévision russe révèle par hasard les plans secrets d’une torpille nucléaire

Une réunion à Sotchi Source: RIA NOVOSTI
Une réunion à Sotchi

Le Kremlin a confirmé que «des données classifiées» ont été dévoilées quand des chaînes russes ont diffusé un reportage montrant apparemment les plans d’une nouvelle torpille nucléaire, créée pour atteindre les infrastructures côtières de l’ennemi.

C’est lors d’une rencontre du président Vladimir Poutine avec les responsables militaires russes à Sotchi, qui portait sur les perspectives de développement des capacités militaires de la Russie, que plusieurs équipes de télévision ont pu filmer un document qui n’était probablement pas destiné à être vu par le public.

Une feuille d’un dossier, intitulée «Système polyvalent océanique : Statut-6» présente les schémas d’un nouveau système d’armement pour un sous-marin nucléaire. Il est apparemment conçu pour outrepasser les radars de l’OTAN et tout système de défense antimissile existant, et capable d’infliger des dégâts importants aux «éléments économiques clés» des régions côtières de l’ennemi.

La légende des images précisait que «Statut-6» peut infliger «des dommages critiques garantis» aux forces adverses. Une détonation «à proximité de la côte de l’ennemi» aurait pour conséquence de plonger ces régions dans une «contamination radioactive prolongée», assurant ainsi que cette zone ne sera plus utilisée «pour des activités militaires, économiques, commerciales ou autres» pour «une longue période de temps».

D’après les autre informations visibles sur la feuille, le nouveau système inclut une torpille massive, qualifiée de «véhicule sous-marin automoteur», d’une portée de 10 000 kilomètres et capable d’opérer à une profondeur de 1 000 mètres.

En savoir plus : Un drone sous-marin muni d’explosifs repéré près du gazoduc Nord Stream dans la mer Baltique

Il reste toujours peu clair si un tel système est effectivement en train d’être développé ou s’il ne s’agit que d’une option que Moscou envisage. Cependant, le document offre des précisions sur le possible concepteur du système, qui n’est d’autre que Rubin, le bureau de construction spécialisé dans les armes maritimes. Ces torpilles de nouvelle génération pourraient équiper des sous-marins nucléaires, qui en sont apparemment au stade de développement, les «Projet 09852» et «Projet 09851».

Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a confirmé mercredi que les plus grandes chaînes de télévision russes ont bien révélé des informations classifiées.

«Il est vrai que les données secrètes ont été filmées par accident et ont été ensuite supprimées», a expliqué le porte-parole. «Nous espérons que cela ne se répétera pas».

Lors de la rencontre en question ce mardi, le président a souligné que le déploiement du bouclier antimissile de l’OTAN continue, et ce malgré l’accord sur le programme nucléaire de l’Iran, qui était initialement désigné comme l’objectif principal de la création de ce système. La Russie entend donc développer ses propres systèmes de défense antimissile, tout en travaillant sur la création de nouveaux missiles capables de surpasser tout bouclier existant.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales