«Les communistes seront pendus» : des manifestants polonais célébrant le Jour de l’indépendance

Des manifestants nationalistes marchent à Varsovie pour le Jour de l’indépendance Source: Reuters
Des manifestants nationalistes marchent à Varsovie pour le Jour de l’indépendance

Des milliers d’activistes d’extrême droite défilent dans les rues de Varsovie pendant les célébrations du Jour de l’indépendance. Les défilés des années précédentes ont souvent dégénéré en affrontement violent entre la police et les activistes.

La marche de l’indépendance, un événement annuel marquant l’anniversaire du jour où le pays a acquis l’autonomie de la Russie, de la Prusse et de l’Autriche en 1918 suivant 123 années de séparation, est organisée par des mouvements d’extrême droite, tel que National-Radical Camp et All-Polish Youth. Elle est considérée comme une démonstration de force pour les politiciens qui cherchent à raviver le nationalisme polonais.

«La Pologne pour les Polonais. Les Polonais pour la Pologne», voici le slogan sous lequel l’action a été organisée. Il fait allusion au célèbre slogan antisémite de l’époque d’avant-guerre.

Descendant dans les rues de la ville mercredi, les manifestants ont scandé «Remplaçant les feuilles, les communistes seront pendus dans les arbres», ont indiqué des messages sur les réseaux sociaux.

Alors que la foule scandait «la Pologne pour les Polonais», un leader nationaliste a crié «Dieu, honneur, Mère patrie».

La vidéo diffusée sur Twitter a montré des manifestants brandissant des drapeaux, lançant fusées et pétards sur le pont de Poniatowski.

Flares and firecrackers on Poniatowski Bridge #Warsaw #Poland

Видео опубликовано Henry Foy (@henryjfoy)

La police en tenue d’assaut a bloqué les rues dans le centre de Varsovie avant la marche, s’attendant à une forte mobilisation. En effet, les organisateurs ont réuni quelque 50 000 personnes.

Bien que les manifestations des années passées ont tourné à la violence, Ewa Gawor, directrice du Centre de gestion de crise et de sécurité de Varsovie, a indiqué lors d’une conférence de presse mardi, que les autorités avaient «confiance aux organisateurs qui ont promis que la marche allait être pacifique cette fois-ci».

L’année dernière la police a fait usage de canons à eau et de balles en caoutchouc pour disperser les émeutiers masqués et séparer les troubles fêtes. Ces derniers ont commencé à lancer des pierres et des fusées détruisant des panneaux de signalisation et des arrêts de bus, a fait savoir Bloomberg. Un an auparavant, un poste de garde près de l’ambassade russe a été brûlée et 12 personnes ont été blessées dans les affrontements.

Cette année, Varsovie a appelé des renforts avant la marche et compte plusieurs milliers d’agents à sa disposition, selon le porte-parole de la police Mariusz Mrozek. Il a également ajouté que les autorités ont déployé des hélicoptères pour surveiller la zone.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales