Crise migratoire : +600% pour les ventes de sprays lacrymogènes en Allemagne

Des migrants se disputent pour entrer dans les bus à destination de l'Allemagne en Autriche© Srdjan Zivulovic Source: Reuters
Des migrants se disputent pour entrer dans les bus à destination de l'Allemagne en Autriche

En Allemagne, il faut maintenant attendre des semaines avant de pouvoir s’acheter des bombes au poivre. Les commandes ont fortement augmenté ces deux derniers mois. Selon les fabricants, la peur des réfugiés motive ces ventes.

 «Le sentiment de crainte est partout» explique Kai Prase, directeur de DEF-Defense Technology à Francfort, l’un des principaux fabricant de produit répulsif. «Notre carnet de commande est plein pour les six à sept semaines à venir» explique-t-il. Les étagères dans les magasins ont été vidées par des Allemands qui accueillent avec appréhension la vue de centaines de milliers de réfugiés dans leur pays. D’après le site allemand Focus, il devient très difficile de se procurer des sprays de défense lacrymogènes, et ce dans tout le pays.


Lire aussi : Intensification des violences contre les migrants en Allemagne : 6 réfugiés victimes d'agressions

Comparé à l’année dernière, les commandes ont augmenté de plus de 600%, lors des deux derniers mois. Selon Kai Prase, son entreprise ne peut actuellement que réaliser des livraisons partielles. Pour lui, c’est l’afflux massif de réfugiés au cours des dernières semaines qui doit déstabiliser les gens et les encourager à s’équiper en cas de problème.

L'Allemagne a prévu d'accueillir entre 800 000 et 1,5 million de réfugiés cette année, entraînant parfois des situations délicates, comme dans ce village de Saxe où les migrants seront bientôt sept fois plus nombreux que les locaux.

Lire aussi : L’Allemagne se met à respecter les accords de Dublin et renvoie des Syriens à la frontière de l’UE

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales