Des nids d’oiseaux vieux de 200 ans recèlent des trésors, témoignages du passé d’une ville russe

© Capture d'écran, vk.com/album49592106_222574208

Sous le toit de fer pourri, des nids d’oiseaux déformés vieux de plusieurs siècles ont été découverts lors de travaux de restauration dans la cathédrale de l’Assomption à Zvenigorod, où le célèbre peintre d’icônes Andreï Roublev a aussi œuvré.

Lors du dépouillement des nids, les historiens, à leur grande surprise, ont découvert des os d’animaux, des coquilles d’œufs mais aussi des témoignages de différentes époques.

Le Crâne d'un chat et des oiseaux© Capture d'écran, vk.com/album49592106_222574208
Le Crâne d'un chat et des oiseaux

Des manuscrits du XVIIIème siècle, des signatures d’habitants de la ville de l’époque de Pouchkine… voici quelques-unes des reliques retrouvées dans les nids, dont la structure a été réalisée avec tout ce que les oiseaux pouvaient trouver dans les parages pour rendre leur foyer confortable.

La cathédrale de l’Assomption à Zvenigorod© Capture d'écran, vk.com/album49592106_222574208
La cathédrale de l’Assomption à Zvenigorod

Le larcin faisait aussi partie de la vie des animaux. Des choucas et des martinets ont ainsi volé non seulement des déchets, mais aussi des documents de valeur, comme des quittances de dette et de l’argent liquide. Des morceaux d’un billet de mille roubles ont été retrouvés, somme qui constituait une fortune à l’époque.

© Capture d'écran, vk.com/album49592106_222574208

Il y avait aussi beaucoup de paperasse, y compris des morceaux de journaux prérévolutionnaires, des papiers de bonbon, des recettes, des notes, etc. L’analyse scientifique qui va suivre apportera sans nul doute de nouvelles révélations.

Aller plus loin : l’amour jusqu’à la mort, le corps d’une Française du XVIIe siècle retrouvé avec le cœur de son mari

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales