La défense russe accuse Kiev de «terrorisme chimique» après l'empoisonnement de plusieurs militaires

La défense russe accuse Kiev de «terrorisme chimique» après l'empoisonnement de plusieurs militaires© Olga MALTSEVA Source: AFP
Des militaires russes dans la région de Kherson en Ukraine (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Accusant Kiev d'avoir utilisé des substances chimiques – la toxine botulique – contre des militaires russes et des civils dans la région de Zaporojié, Moscou va présenter «les preuves du terrorisme chimique par le régime de Kiev» à l'OIAC.

Dans un communiqué publié le 20 août, le ministère russe de la Défense a accusé les autorités ukrainiennes d'avoir autorisé «des actes terroristes» avec l'utilisation de substances chimiques contre des militaires russes et des civils.

Le ministère a expliqué que des militaires russes en mission dans les environs du village de Vassilievka, dans la région de Zaporojié, avaient été emmenés à l'hôpital militaire avec les symptômes d'un «grave empoisonnement», le 31 juillet dernier.

«A la suite de l'enquête, une substance toxique, à savoir la toxine botulique de type "B", a été trouvée dans le corps du personnel militaire», a précisé le ministère, qui a ajouté que des spécialistes de l'Institut principal de recherche et d'essais de médecine militaire du ministère russe de la Défense avaient confirmé «la présence de ce poison organique d'origine artificielle», après la réalisation d'une analyse supplémentaire.

En conséquence, Moscou a fait connaître son intention de présenter «les preuves du terrorisme chimique par le régime de Kiev» à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC). La Russie a en outre décidé d'ouvrir une enquête supplémentaire sur l'empoisonnement du chef de l'administration provisoire de la région de Kherson, Vladimir Saldo, avec des agents de guerre chimique.

La toxine botulique, souvent appelée le «poison miracle», est l'une des substances biologiques les plus toxiques connues de la science. Produite par la bactérie Clostridium botulinum, elle bloque la libération du neurotransmetteur acétylcholine, provoquant une paralysie musculaire.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix