Le Mali vante un «partenariat gagnant-gagnant» avec Moscou, après réception d'équipements militaires

Des partisans du président intérimaire malien agitent des drapeaux de la Russie lors d'un rassemblement pro-russe à Bamako, le 13 mai 2022.© Ousmane MAKAVELI Source: AFP
La coopération russo-malienne se renforce avec l'envoi de nouveaux équipements militaires russes à Bamako (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

De nouveaux équipements militaires russes ont été réceptionnés par le Mali le 9 août. Lors d'une cérémonie officielle, le ministre malien de la Défense s'est félicité d'un «partenariat gagnant-gagnant avec la fédération de Russie».

Le Mali a réceptionné le 9 août de nouveaux équipements militaires livrés par son partenaire russe. Dans son allocution à Bamako, le ministre de la Défense malien Sadio Camara a vanté le «partenariat gagnant-gagnant avec la Fédération de Russie» au cours d'une cérémonie officielle en présence de diplomates russes et du colonel Assimi Goïta, le président malien de transition.

«Je dois dire que la cérémonie d'aujourd'hui est historique, tant par la nature, la qualité que par le volume de ce que vous nous remettez, dont nous n'exposerons ici qu'une partie, le reste étant bien sûr engagé en opération au moment où se tient cette cérémonie», a affirmé Sadio Camara. «Nous consolidons notre capacité de reconnaissance et d'attaque avec des avions de chasse L39 et Sukhoi 25, qui s'ajoutent au Super Tucano et d'autres appareils déjà en dotation. Ainsi que les hélicoptères d'attaque de type Mi24P, qui s'ajoutent au Mi35 et au Mi24 déjà livrés», a-t-il ajouté.

Les autorités maliennes, qui ont décidé de se séparer du vieil allié français engagé militairement contre les djihadistes depuis 2013, poursuivent depuis plusieurs mois une importante coopération avec Moscou. La Russie avait ainsi livré en mars plusieurs hélicoptères de combat et des armes, alors que Bamako a accueilli en grand nombre des instructeurs russes.

Les pays occidentaux, dont la France, dénoncent pour leur part le recours du Mali aux services de la société privée russe de sécurité Wagner. Le gouvernement malien dément et parle de partenariat ancien avec l'armée russe. La Russie avait pour sa part évoqué en mai une présence de Wagner au Mali «sur une base commerciale», mais a toujours démenti tout lien entre cette société privée et le gouvernement.

Moscou voit pour sa part dans l'attitude de Paris envers la stratégie des autorités maliennes, le regain d'une «mentalité coloniale». Recevant à Moscou son homologue malien Abdoulaye Diop le 20 mai, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov avait ainsi dénoncé : «Le mécontentement [de la France] face à l'attitude des dirigeants maliens de solliciter l'aide de structures extérieures de protection et de sécurité n'est rien d'autre qu'un retour à la pensée coloniale dont les Européens auraient dû se débarrasser depuis longtemps.»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix