Haut-Karabakh : la diplomatie russe appelle les deux parties à la retenue après des affrontements

Haut-Karabakh : la diplomatie russe appelle les deux parties à la retenue après des affrontements© Karen MINASYAN / AFP
Soldats azerbaïdjanais dans la zone de Latchin en 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La diplomatie russe a appelé ce 4 août les armées arméniennes et azerbaïdjanaises à la retenue après une reprise des hostilités qui a engendré des victimes dans la région disputée du Haut-Karabakh.

«Nous exprimons notre extrême préoccupation face à l'escalade des tensions près du corridor de Latchin et dans d'autres sections de la ligne de contact. Malheureusement, il y a eu des victimes», a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué du 4 août sur la reprise des violences dans le Haut-Karabakh après une violation du cessez-le-feu négocié en 2020. 

«Nous appelons les parties à faire preuve de retenue et à respecter le régime de cessez-le-feu. Nous estimons que le règlement des contradictions existantes doit être effectué exclusivement par des moyens politiques et diplomatiques, en tenant compte des positions des parties, et en stricte conformité avec les dispositions de la déclaration des dirigeants de la Russie, de l'Azerbaïdjan et de l'Arménie du 9 novembre 2020», demande le texte qui exprime par ailleurs des condoléances pour les proches des victimes des combats. 

La veille, la Défense russe a accusé l'Azerbaïdjan d'avoir violé le cessez-le-feu dans «la zone de Saribab». Des victimes ont été signalées dans les deux camps. L'Azerbaïdjan de son côté a affirmé avoir pris le contrôle de plusieurs positions et détruit des cibles arméniennes dans les zones contestées.

Le Premier ministre arménien demande à la Russie de s'interposer

«Au Nagorny Karabakh, il y a une ligne de contact où sont déployés des soldats de la paix, et ce territoire est sous leur responsabilité. Nous attendons que chaque tentative de violer la ligne de contact soit empêchée par le contingent de soldats de la paix», a demandé le Premier ministre arménien, critiqué par l'opposition dans son pays pour son rôle dans cette guerre

Nikol Pachinian estime que l'opération de maintien de la paix doit être «clarifiée», car l'Azerbaïdjan refuse de signer «un document sur le mandat» de cette force russe déployée depuis novembre 2020.

Il a aussi demandé à l'Azerbaïdjan de remplir «ses obligations» : reconnaître «l'existence du Nagorny Karabakh», respecter la ligne de contact, et reconnaître le «corridor de Latchin», qui relie l'enclave séparatiste à l'Arménie. «Dans le cas contraire, nous devons promouvoir des mécanismes internationaux pour que l'Azerbaïdjan remplisse ses obligations», a-t-il poursuivi. 

Arménie et Azerbaïdjan ont tenté des pourparlers depuis plusieurs mois sous l'égide de l'Union européenne pour parvenir à une paix définitive. Cette escalade de la violence intervient alors qu'une nouvelle rencontre entre les dirigeants de ces deux pays, qui se sont déjà rencontrés deux fois dans le cadre de ces pourparlers, était possible cet été selon le président du Conseil européen Charles Michel.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix