Incidents au Stade de France : Christian Estrosi plaide pour la reconnaissance faciale

- Avec AFP

Christian Estrosi© Ludovic MARIN Source: AFP
Christian Estrosi est maire de Nice et soutien d'Emmanuel Macron (image d'illustration).
Suivez RT en français surTelegram

Le maire de Nice Christian Estrosi a préconisé l'utilisation de la reconnaissance faciale lors d'événements sportifs de grande ampleur en réaction au chaos autour du stade de France le 28 mai. La Cnil a déjà mis en garde contre son usage.

Après les incidents et violences survenus le 28 mai au Stade de France (Saint-Denis) en marge de la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid, Christian Estrosi a estimé que la reconnaissance faciale était une solution pour faire face à ces problèmes, au cours d'une interview sur Europe 1 le 31 mai.

En France, l'utilisation de la reconnaissance faciale en temps réel sur la voie publique ne peut aller au-delà du simple test. Un vide juridique auquel le maire de Nice veut donc remédier par une «réforme constitutionnelle».

«Je souhaiterais qu'enfin on mette un coup d'arrêt à ce que nous interdit la Cnil [Commission nationale de l'informatique et des libertés], cette espèce d'institution poussiéreuse qui interdit d'utiliser la reconnaissance faciale», a déclaré l'édile sur Europe 1.

«Il est difficile pour les forces de police d'interpeller, au risque d'avoir des blessés, voire des morts, 1 000 ou 2 000 personnes. Mais par contre, s'ils sont identifiés par de la reconnaissance faciale, s'ils sont interdits de stade et si on peut aller les cueillir au petit matin chez eux pour les mettre en garde à vue, l'intelligence artificielle jouera pleinement son rôle», a-t-il développé.

Le match de la finale de la Ligue des Champions a démarré à Saint-Denis avec un retard de plus de 30 minutes en raison de scènes de chaos à l'extérieur du stade, entre afflux de supporters et tentatives d'intrusion.

La Cnil a déjà mis en garde contre l'idée

A Nice, Christian Estrosi a déjà mené des expérimentations sur la reconnaissance faciale lors de la 135e édition du carnaval en 2019 afin de repérer des enfants perdus dans la foule ou des personnes recherchées. Un test que la Cnil n'avait pas jugé satisfaisant, pointant des lacunes dans le rapport de la municipalité. 

En février 2021, la Cnil avait adressé un avertissement au FC Metz qui prévoyait de recourir à un système de reconnaissance faciale afin d'identifier automatiquement des personnes interdites de stade. Or, comme le rappelle la Cnil, «la collecte et l'utilisation de ces données sensibles est interdite par le règlement général sur la protection des données [RGPD] et la loi Informatique et Libertés».

Christian Estrosi a également estimé que les problèmes d'organisation survenus le 28 mai étaient essentiellement liées aux «seules instances sportives» et réaffirmé que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, abondamment critiqué, était «à la hauteur des enjeux».

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix