Scènes de chaos autour du Stade de France en marge de la finale de la Champions League de football

- Avec AFP

Cliché pris à Saint-Denis, le 28 mai 2022© Thomas Coex Source: AFP
Vidéo
Cliché pris à Saint-Denis, le 28 mai 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La finale de la Champions League de football organisée à Saint-Denis a donné lieu à des scènes de chaos aux alentours du stade alors que des individus tentaient de s'introduire de force dans l'enceinte. La police a fait usage de gaz lacrymogènes.

Chaos et frustrations : les forces de l'ordre ont été débordées, le 28 mai aux abords du Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), par l'afflux de dizaines de milliers de supporters et des tentatives d'intrusion de personnes sans billet, prêts à escalader des barrières pour assister à la finale de Ligue des champions Liverpool-Real Madrid.

Saint-Denis :des heurts éclatent devant le Stade de France avant la finale de la Ligue des champions

«Je suis arrivé jusqu'aux escaliers [du stade], après un policier m'a ramené directement» en dehors de l'enceinte. Mais «je vais réessayer pour regarder le match, c'est mon rêve», expliquait vers 22h Yacine, 30 ans, tout juste refoulé du stade. «Les places coûtaient 2 000 euros, jusqu'à 3 000. Si c'était 600 euros, j'en aurais pris une», ajoutait ce jeune homme ayant escaladé une première fois la barrière.

Le coup d'envoi retardé

Cette pagaille a contraint les organisateurs à retarder le coup d'envoi de plus de trente minutes et a considérablement frustré des spectateurs qui avaient payé leurs billets, mais ont manqué toute la première mi-temps.

«Ton billet ne passe pas», déclare ainsi un agent de sécurité à une jeune femme qui attend devant les grilles, sous les yeux d'une journaliste de l'AFP. Cette femme n'est autre que la championne olympique 2016 de boxe Estelle Mossely. «Le billet ne passe pas, c'est n'importe quoi, ça fait une heure que j'attends», s'énerve-t-elle. Elle pourra finalement entrer, quelques minutes avant la fin de la première mi-temps.

A l'entrée où ont surtout afflué des supporters de Liverpool, un agent de sécurité, sous couvert de l'anonymat, a avancé une explication : «Le problème c'est qu'il y avait trop de faux billets. Soit en papier soit sur téléphone. Ça ressemblait aux vrais billets mais ça ne passait pas sur le lecteur.»

La police fait usage de gaz lacrymogènes

L’ambiance s’est tendue à moins d'une demi-heure du début du match quand au moins un millier de supporters ont été ralentis avant de pouvoir entrer, contenus par les gendarmes. Enervés, ils criaient «open the gate» («ouvrez le portail»), alors que les supporters ne pouvaient passer qu'un à un. Puis de véritables intrusions ont mis à mal le dispositif. 

Scènes de chaos autour du Stade de France en marge de la finale de la Champions League de football© Maryam EL HAMOUCHI Source: AFP
Cliché pris à Saint-Denis le 28 mai 2022.

«La police intervient pour repousser les tentatives d'intrusions dans le stade», reconnaissait la Préfecture de police de Paris vers 21h15. Des gaz lacrymogènes commençaient à être lancés pour empêcher quelques dizaines de jeunes d'escalader agilement les barrières, a constaté une journaliste de l'AFP. Agents de sécurité et gendarmes se lançaient à leur poursuite, pour les faire aussitôt ressortir. «C'est très mal organisé», lâchait anonymement un agent de sécurité.

Scènes de chaos autour du Stade de France en marge de la finale de la Champions League de football© Maryam EL HAMOUCHI Source: AFP
Cliché pris à Saint-Denis le 28 mai 2022.

Ce jeu du chat et de la souris s'est poursuivi, même une fois le match commencé. Et peu avant 22h, les forces de l'ordre ont dû charger, en faisant usage de gaz lacrymogènes, provoquant un mouvement de foule.

«Ce sont des personnes qui essaient de rentrer dans le stade et de voler des places», a expliqué anonymement à l'AFP un policier municipal.

De quoi mettre en colère des supporters de Liverpool, restés dehors, bien que munis de billets : «Nous étions ici deux heures avant le début du match, nous n'avons aucune idée de pourquoi nous étions bloqués. Je suis sérieusement agacé mais nous avons gardé notre sang-froid», a raconté anonymement à l'AFP l'un d'eux, pendant qu'un autre «fan» de Liverpool se plaignait que «des Français essaient d'entrer».

La finale initialement prévue à Saint-Pétersbourg avait été délocalisée au Stade de France, à la suite du déclenchement de l’opération militaire russe en l'Ukraine en cours depuis le 24 février. Mais les autorités n'ont bénéficié que de trois mois pour préparer l'événement au lieu de dix-huit, délai prévu dans le cahier des charges de l'UEFA.

Le club du Real de Madrid s'est finalement imposé 1-0 face à Liverpool grâce à un but du Brésilien Vinicius Junior.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix