16 cas confirmés d'infection au virus de la variole du singe en France

- Avec AFP

16 cas confirmés d'infection au virus de la variole du singe en France© GUILLAUME SOUVANT Source: AFP
Un chercheur examine des cellules au microscope dans un laboratoire de l'Université de Tours, dans le centre de la France, le 9 septembre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Selon les derniers chiffes de Santé publique France, 16 cas d'infection au virus de la variole du singe ont été recensés dans l'Hexagone. Les autorités ne s'attendent pas à une «flambée» de la maladie.

La France comptait au 28 mai 16 cas «confirmés» d'infection au virus de la variole du singe, selon les autorités sanitaires ce 29 mai. Parmi ces cas, 12 ont été rapportés en Ile-de-France, un en Auvergne-Rhône-Alpes, deux en Occitanie et un en Normandie, selon les chiffres de Santé publique France.

Le précédent bilan faisait état de sept cas «avérés» selon la nouvelle ministre de la Santé Brigitte Bourguignon le 25 mai. Santé publique France annonce une actualisation du bilan pour le 30 mai. Brigitte Bourguignon avait indiqué que les autorités ne s'attendaient pas à une «flambée» de la maladie, et que le pays disposait de stocks suffisants de vaccins pour les personnes cas contact. 

La Direction générale de la Santé a expliqué le 27 mai à l'AFP que deux premières personnes, considérées comme ayant eu un contact à risque avec un malade de la variole du singe, ont été vaccinées à Paris, à l'hôpital Bichat.

Face aux cas de variole du singe, dans un avis rendu le 24 mai, Haute autorité de Santé a recommandé la vaccination des adultes, y compris des professionnels de santé, ayant eu un contact à risque avec un malade. La variole du singe «orthopoxvirose simienne» est une maladie considérée comme rare, connue chez l'être humain depuis 1970. Elle est due à un virus à ADN.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix