L'Opéra de Paris réagit après le récit d'une stagiaire assurant avoir été recalée pour ses opinions

L'Opéra Garnier à Paris (image d'illustration).© Christophe ARCHAMBAULT Source: AFP
L'Opéra Garnier à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Suite au récit d'une stagiaire de Valeurs actuelles qui a raconté avoir été recalée d'un entretien d'embauche pour l'Opéra de Paris à cause de ses opinions politiques, l'institution a réagi soulignant notamment son attachement à la liberté d'opinion.

Dans un communiqué daté du 27 mai, l'Opéra de Paris a réagi à la polémique suscitée par le témoignage, publié deux jours plus tôt par Valeurs actuelles, d’une stagiaire du journal qui y raconte son récent entretien d’embauche avec une responsable de l’Association pour le rayonnement de l’Opéra national de Paris (AROP). En substance, la jeune postulante a assuré avoir été discriminée par son interlocutrice qui lui aurait reproché ses opinions politiques.

«L’association a lancé une recherche complète d’informations en interne pour avoir une vision d’ensemble du déroulement de cet entretien et transmettra ses résultats à l’Opéra national de Paris dans les meilleurs délais», peut-on lire dans le dernier communiqué de l’institution culturelle qui conclut en soulignant «son plein attachement à la liberté d’opinion et à la liberté d’expression, indissociables de toute ambition de création artistique».

Un profil qui se heurte à «la ligne diversitaire de l’Opéra de Paris» ?

Le 25 mai, paraissait sur le site de l’hebdomadaire de droite le récit d’Adelaïde, qui y faisait part de son intention de travailler «pour un temps» au sein d’une grande institution culturelle. Elle y expliquait avoir décroché, dans ce cadre, un entretien d’embauche avec une responsable de l’AROP qui l'aurait fait venir sur place sans avoir l’intention de la recruter...

Relatant l'entretien, Adélaïde explique avoir eu le temps, en début d'entretien, d’exprimer son intérêt pour l’institution. Mais son interlocutrice aurait finalement coupé court au cadre professionnel de la rencontre en reprochant à la candidate son expérience «dans la presse d’extrême droite». Elle aurait ainsi expliqué à Adélaïde que l’équipe qu’elle espérait intégrer, «composée de quelques personnes issues de l’immigration», aurait du «mal à travailler» avec une personne comme elle. La responsable aurait été jusqu'à expliquer à la postulante que son profil n’était a priori pas compatible avec «la ligne diversitaire de l’Opéra de Paris» ni avec «un environnement de gauche».

«Vous pensiez vraiment qu’avec un tel CV vous pourriez être embauchée dans le monde de la culture ?», aurait-elle même lancé à son interlocutrice.

L'affaire n'est pas sans rappeler une polémique du genre outre Manche, où la troupe d'opéra English Touring Opera a annoncé l'année dernière qu'elle entendait se séparer de certains de ses musiciens afin d'«accroître la diversité parmi ses membres».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix