Appel aux dons : Valérie Pécresse refuse le chèque de Nicolas Sarkozy

- Avec AFP

Valérie Pécresse lors d'un meeting durant sa campagne présidentielle (image d'illustration).© Lewis Joly Source: AP
Valérie Pécresse lors d'un meeting durant sa campagne présidentielle (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La candidate LR malheureuse à la présidentielle, qui a lancé un appel aux dons pour combler le trou financier laissé par sa lourde défaite, a refusé la contribution de Nicolas Sarkozy, qui ne lui avait jamais apporté son soutien pendant la campagne.

Selon plusieurs sources dont Le Figaro, Valérie Pécresse a rejeté le don de Nicolas Sarkozy afin de participer au remboursement d'une dette d'environ cinq millions d'euros. Celle-ci fait suite à la défaite de la candidate Les Républicains (LR) lors de la présidentielle 2022, ne parvenant pas à atteindre les 5%, seuil obligatoire pour prétendre à un remboursement public des frais de campagne.

Refusant de soutenir Valérie Pécresse durant la campagne présidentielle, l'ancien président français avait fait, il y a une dizaine de jours, un virement bancaire d'une somme à quatre chiffres (sans atteindre la limite légale de 4 600 euros) en faveur de la présidente de la Région Ile-de-France. Mais celle-ci l'a fait re-créditer dans la journée, a fait savoir à l'AFP l'entourage de Valérie Pécresse, confirmant une information initiale de Politico.

«Elle ne demande pas la charité, mais la solidarité et l'amitié. C'est une femme d'honneur», a expliqué cette source. Le fossé entre Nicolas Sarkozy et la candidate n'a cessé de se creuser pendant la campagne présidentielle, où il ne lui a jamais apporté son soutien. Selon des propos rapportés dans la presse, l'ancien chef de l'Etat, qui cultive une proximité avec Emmanuel Macron, s'est montré très dur envers la candidate : «Inexistante», «Valérie n'a rien compris», «elle serait bien inspirée de me citer»... Il a ensuite appelé le 12 avril à voter Emmanuel Macron au second tour, sans un mot pour son ancienne ministre.

Valérie Pécresse encore endettée personnellement de plus de deux millions d'euros

Valérie Pécresse n'avait obtenu que 4,78% des voix au premier tour de la présidentielle, sous les 5% nécessaires pour obtenir un remboursement d'une partie de ses frais de campagne pour lesquels elle s'est «endettée personnellement à hauteur de cinq millions d'euros».

Elle a récolté «à peu près 2,5 millions de dons», a assuré le 1er mai Christian Jacob, le président du parti. «Le parti va apporter huit millions d'euros sur une campagne qui en avait coûté 15 millions», a précisé Christian Jacob, jugeant que cet appel aux dons de la candidate avait été «compris de beaucoup de Français».

L'ex-candidate LR avait relancé cet appel le 2 mai, en invoquant «ceux qui partagent [ses] convictions» mais aussi ceux qui, «par peur des extrêmes ont choisi le vote utile dès le premier tour».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix