Après la mort d'Yvan Colonna, plusieurs rassemblements en Corse (VIDEOS)

Un graffiti avec les formes des trois hommes, dont Yvan Colonna, impliqués dans le commando du préfet Erignac, le 14 mars 2022 à Bastia (image d'illustration).© Pascal POCHARD-CASABIANCA Source: AFP
Un graffiti avec les formes des trois hommes, dont Yvan Colonna, impliqués dans le commando ayant assassiné le préfet Erignac. Cliché pris le 14 mars 2022 à Bastia (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Après sa violente agression dans la prison d'Arles au début du mois, le militant indépendantiste Yvan Colonna est décédé dans la soirée du 21 mars. Plusieurs rassemblements en son hommage ont eu lieu sur l'île de Beauté.

Yvan Colonna, qui avait été condamné à la détention à perpétuité pour l'assassinat du préfet Erignac, est décédé dans la soirée du 21 mars des suites de son agression par un codétenu emprisonné pour terrorisme à la prison d'Arles, le 2 mars. Plusieurs rassemblements rendant hommage à cette figure de l'indépendantisme corse ont été organisés, dont un à Bastia devant le palais de Justice.

Le rassemblement s'est tenu dans le calme, comme en témoignent des vidéos partagées sur les réseaux sociaux.

L'antenne corse de France 3 a également fourni des images de Bastia et d'Ajaccio, après l'annonce de la nouvelle.

«La nuit a été calme. Deux rassemblements devant la préfecture et la cathédrale d’Ajaccio, et un autre devant le palais de justice à Bastia, sans débordements», a détaillé Roger Antech, directeur de la rédaction de Corse Matin, sur France Info, évoquant une nouvelle «reçue avec tristesse et colère parfois». La famille du militant a appelé à respecter le deuil, les funérailles devant se dérouler à Cargèse.

L'agression d'Yvan Colonna avait provoqué une explosion de colère, avec des manifestations parfois violentes, à travers toute la Corse, et ce pendant près de deux semaines. Cette colère avait culminé en émeutes le 13 mars à Bastia, avec une manifestation qui avait fait 102 blessés, dont 77 du côté des forces de l'ordre. Le calme était revenu la semaine passée avec une visite de trois jours en Corse du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, visite au cours de laquelle le locataire de la place Beauvau a promis des discussions avec les élus corses et les forces vives de l'île qui pourraient mener à une éventuelle autonomie pour la collectivité.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix