Des milliers de personnes manifestent à Paris contre l'offensive russe en Ukraine

- Avec AFP

Suivez RT France surTelegram

Un rassemblement s'est tenu le 5 mars place de la République, à Paris contre l'offensive militaire russe en Ukraine, avec la présence de plusieurs politiques. D'autres rassemblements ont eu lieu dans plusieurs villes de France.

Une mobilisation contre l'offensive russe en Ukraine, rassemblant plusieurs milliers de personnes s'est déroulée le 5 mars, place de la République, à Paris. Appelée  «opération militaire spéciale» par Moscou, elle a été dénoncée comme une guerre d'invasion, voire une agression notamment par les pays occidentaux, qui ont multiplié les sanctions antirusses. En outre, l'Assemblée générale de l'ONU a adopté le 2 mars une résolution qui «exige que la Russie cesse immédiatement de recourir à la force contre l'Ukraine».

Cette manifestation a lieu à l’appel du Collectif national des Marches pour la Paix, regroupant plusieurs organisations dont le Mouvement de la Paix, la CGT, la FSU ou encore Attac. «Non à la guerre en Ukraine», «La guerre n’est jamais la solution», «Oui à une solution politique négociée», sont les principaux mots d’ordre selon les organisations participantes, comme le rappelle l'Obs

Le Délégué général du parti présidentiel (LREM), Stanislas Guérini, a appelé dans la matinée sur LCI à participer à cette manifestation à Paris, pour «montrer notre solidarité totale avec le peuple ukrainien», ajoutant que la France continuerait à accueillir des réfugiés et à «livrer des armes» à l'Ukraine.

D'autres partis politiques tels que Les Républicains, Europe-Ecologie Les Verts (EELV) ou le Parti socialiste (PS) ainsi que des associations comme SOS-Racisme ont appelé à rejoindre le rassemblement parisien. L'écologiste Yannick Jadot (EELV), Anne Hidalgo (PS) ou encore Raphaël Glucksmann (Place publique) étaient présents.

«Cher peuple ukrainien, nous vous entendons, nous sommes avec vous. Votre liberté est la nôtre», a ainsi déclaré Anne Hidalgo sur Twitter.

Yannick Jadot a quant à lui dévoilé une vidéo le montrant en tête de cortège. Dans une interview pour Cnews, le candidat à la présidentielle a demandé à la France d'«accueillir les Ukrainiens et les Ukrainiennes qui ont pris la route de l'exode».

Le député européen, Raphaël Glucksmann, a pour sa part appelé les dirigeants européens à être «encore plus fermes dans leur politique de sanctions à l'encontre du régime de Vladimir Poutine», reconnaissant néanmoins qu'«on ne peut pas faire la guerre à la Russie».

Des rassemblements contre la guerre en Ukraine ont également lieu ce jour à Rennes, Lyon Grenoble, Toulouse, Lille, Caen, Dijon, Bayeux, Angers, ou encore Cannes.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix