«Phénomène médiatique machiste» : Pécresse répond aux critiques sur son meeting

valérie pécresse, paris, meeting, grand remplacement© Alain JOCARD Source: AFP
Valérie Pécresse en meeting à Paris le 13 février (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Suite à son discours du 13 février mal accueilli tant sur la forme que sur le fond, Valérie Pécresse tente de raccrocher les wagons et corrige : il y aurait selon elle un «phénomène médiatique machiste» dans la campagne.

Interrogée sur BFMTV et RTL, la candidate Les Républicains à l'élection présidentielle a été invitée à rebondir au sujet de son discours mal accueilli le 13 février et qui a été l'objet de critiques sur la forme et sur le fond, même au sein de son propre camp.

En guise de réponse, l'intéressée dénonce un «phénomène médiatique machiste» et argumente : «Quand Emmanuel Macron fait le premier meeting de sa première campagne, il y a cinq ans, il y a un moment où il fait sa mue en direct, où il se met à crier. Est-ce qu'il a eu les mêmes critiques que moi ? La vérité est toute simple, quand c’est un homme, c’est une erreur de jeunesse. Quand c’est une femme, c’est une faiblesse.»

Et Valérie Pécresse de poursuivre sa logique sous le prisme du sexisme : «On a des candidats hommes qui sont les favoris des médias [...] Ils ne sont pas forcément les favoris des sondages, mais les favoris des médias parce qu'ils représentent ce qu’ils attendent.»

Sur RTL, la gagnante de la primaire des Républicains admettait toutefois ne pas présenter une grande valeur oratoire et expliquait : «Si vous voulez des orateurs, il y en a plein dans la campagne. Moi je suis une faiseuse, et c'est vrai que je suis plus à l'aise dans le dialogue direct avec les Français.»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix