Une «petite démonstration de force» : Pas encore candidat, Macron obtient déjà ses 500 parrainages

Emmanuel Macron prononce un discours lors d'une réunion avec des responsables locaux dans la ville de Liévin, le 2 février 2022© Ludovic MARIN Source: AFP
Emmanuel Macron prononce un discours lors d'une réunion avec des responsables locaux dans la ville de Liévin (Pas-de-Calais), le 2 février 2022.
Suivez RT France surTelegram

D'après le décompte officiel du Conseil constitutionnel, Emmanuel Macron a reçu au 3 février 529 parrainages d'élus, sésame nécessaire pour se présenter à l’élection présidentielle. «Une petite démonstration de force», selon un membre de LREM.

Si le président n'est pas encore candidat, il a néanmoins déjà l'assurance d'avoir obtenu les 500 parrainages nécessaires pour concourir officiellement à la magistrature suprême. Emmanuel Macron totalise, en effet, plus de 500 paraphes d’élus, 529 exactement, selon le décompte officiel du Conseil constitutionnel, ce 3 février. Le chef de l’Etat devient donc le premier candidat potentiel à recueillir ses 500 parrainages. 

«On a fait une petite démonstration de force», se réjouissait un pilier de la majorité présidentielle cité par Public-Sénat. La même source se dit «surprise que les LR ne s’en soient pas occupés», une référence au «faible» score de Valérie Pécresse.

Pas encore candidat, Emmanuel Macron voit pourtant sa campagne pour la présidentielle déjà bien lancée. Ces derniers jours, ses militants se sont activés sur les réseaux sociaux et sur le terrain pour enclencher une dynamique. Dans la nuit du 26 au 27 janvier, les militants LREM ont ainsi placardé des milliers d'affiches dans 16 grandes villes françaises, dévoilant le slogan «Avec vous». Depuis, un site internet a été créé, AvecVous2022, et des comptes Twitter de militants macronistes ont été modifiés pour mettre en avant la formule.

En tout état de cause, l'annonce officielle de la candidature d'Emmanuel Macron semble si imminente que deux ministres, Olivier Dussopt et Franck Riester, ont brièvement partagé un visuel qui ressemblait fortement à une affiche de campagne, avec la mention «Macron 2022». Les deux membres du gouvernement ont ensuite supprimé leur partage. En effet, il s'agissait en réalité d'une fausse affiche créée par un compte Twitter non officiel d'En Marche.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix