Des candidats à la présidentielle raillent la mise en scène de Macron sur le pass culturel

Emmanuel Macron le 26 janvier 2022© Ludovic MARIN Source: AFP
Emmanuel Macron le 26 janvier 2022 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Ce 1er février, la mise en scène voulue par le président de l'annonce de l’élargissement du pass culture aux lycéens a suscité les moqueries de certains responsables politiques qui en ont profité pour dénoncer le bilan d'Emmanuel Macron.

Depuis le 31 janvier, tous les jeunes de 15 à 18 ans peuvent s'inscrire et bénéficier du pass culturel d'une valeur de 300 euros servant à soutenir le monde de la culture. Cette mesure était attendue depuis que la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, avait confirmé fin 2021 que le pass culturel allaient être étendus aux jeunes de 15 à 18 ans.

Pour commémorer l'événement, les équipes de communication de l'Elysée ont décidé de diffuser l'annonce au moyen d’une mise scène sur Twitter dans laquelle on peut voir le bureau du président orné des mémoires du général de Gaulle, d'un ouvrage de l’historienne et académicienne Hélène Carrère d’Encausse ou encore du manga japonais One Piece. Au milieu de ces objets, sur un maroquin noir, se trouve un post-it qui annonce : «Ouverture du pass culture aux 15, 16, 17 ans : Fait».

Sauf que cette mise en scène a immédiatement suscité les railleries des adversaires déclarés du président à la prochaine présidentielle. 

Marine Le Pen a ainsi décidé de poster sa propre photo présentant un livre sur les violences familiales, des tracts du Rassemblement national destinés aux jeunes et un post-it avec la promesse suivante : «Faire des jeunes la priorité du quinquennat : URGENT !»

Quant à Eric Zemmour, celui-ci a publié une vidéo dans laquelle on peut voir une main dérouler un certain nombre de post-it devant illustrer ce qu'il juge comme les ratés du quinquennat d'Emmanuel Macron. Les post-it en question comportent les mentions : «Stopper l’immigration», «Rembourser la dette», «Combattre l’islamisation», «Rétablir le pouvoir d’achat», ainsi qu’«ARRÊTER D'EMMERDER LES FRANÇAIS», une allusion aux récents propos controversés du président de la République sur les non vaccinés.

La gauche a réagi en la personne de Yannick Jadot. Le candidat EELV à la présidentielle n'a pas fait de trait d'humour, se contentant de fustiger le bilan d'Emmanuel Macron vis-à-vis de la jeunesse française. Yannick Jadot a notamment dénoncé la faiblesse des aides financières pour les étudiants.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix