«Dégager les climato-sceptiques» des ministères : Jadot présente son programme écologique en meeting

Yannick Jadot était en meeting à Lyon le 29 janvier© OLIVIER CHASSIGNOLE Source: AFP
Vidéo
Yannick Jadot était en meeting à Lyon le 29 janvier.
Suivez RT France surTelegram

Fin du nucléaire et de la vente de voitures thermiques neuves, délit d'écocide, revenu citoyen ou SMIC à 1500 euros : le candidat d'Europe Ecologie - Les Verts à la présidentielle, Yannick Jadot, a décliné son programme lors d’un meeting à Lyon.

Avec pour slogan «changeons», le leader d'Europe Ecologie - Les Verts (EELV) Yannick Jadot a livré un aperçu de son programme présidentiel au cours d'un meeting à Lyon le 29 janvier. 

Devant 300 personnes, selon l'AFP, le candidat écologiste a annoncé en introduction vouloir tout d'abord «dégager les climato-sceptiques et climato-cyniques des ministères». Il a de fait assuré que son «projet permet[trait] de baisser d’au moins 55% nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030».

Yannick Jadot a aussi promis de soutenir dans le droit français, le «crime d'écocide». «Cela signifie des sanctions pénales pour tout dommage grave, durable ou étendu à l'environnement», a-t-il ajouté, accusant des multinationales comme Total.

«Plus aucun euro d'argent public ne doit aller dans les énergies fossiles ou les pesticides», a-t-il également expliqué. Yannick Jadot veut par ailleurs instaurer «le bonus-malus fiscal écologique», qui sera «la règle pour tous les impôts, à commencer par le rétablissement d'un impôt sur la fortune [ISF], dont les taux seront [en] fonction de l'engagement des patrimoines dans la transition écologique». Poursuivant sur l'impôt sur les sociétés, l'eurodéputé a assuré que les entreprises «les plus vertueuses paieront moins, les plus polluantes paieront plus».

Parmi ses autres mesures phares, le candidat a fléché de lourds investissements dans certains secteurs, notamment «10 milliards d'euros par an dans la rénovation thermique des logements et des bâtiments publics» ; dans le ferroviaire, il a estimé l'enveloppe «à hauteur de quatre milliards d’euros par an».

Il a de plus proposé de renationaliser EDF pour que l'entreprise devienne «le bras armé de la transition écologique». A l'image du programme de Jean-Luc Mélenchon, cette transition se ferait sans l'industrie nucléaire : «A mesure que nous déploierons les énergies renouvelables, que les programmes d'économie d'énergie feront leur effet, nous fermerons les réacteurs les plus vieux.»

Yannick Jadot a en outre annoncé vouloir interdire la vente de voitures neuves à essence et diesel en 2030.

Sur le volet social, il s'est engagé dans «la construction de 700 000 logements sociaux sur le quinquennat», dans la mise en place d'un «revenu citoyen» à 920 euros «accessible dès 18 ans», et dans le relèvement du SMIC à 1 500 euros nets d'ici 2027.

D'autre part, l'ancien cadre de Greenpeace a promis l'abrogation de la réforme de l'assurance-chômage qu'il a jugée «injuste».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix