Hirsch questionne sur la gratuité des soins pour les non vaccinés du Covid-19

hôpital covid-19 vaccin© JULIEN DE ROSA Source: AFP
Vidéo
Cliché pris à Bry-sur-Marne le 21 janvier 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Sur France 5, le patron de l'AP-HP s'interroge sur la responsabilité des citoyens vis-à-vis de la vaccination, posant une question controversée sur les non vaccinés : «Est-ce qu'on renonce [à la vaccination] sans en porter aucune des conséquences ?»

Le 26 janvier au soir sur le plateau de C à vous (France 5), le directeur général de l'AP-HP, Martin Hirsch, a évoqué à demi-mot la responsabilité des non vaccinés et les possibles conséquences qu'ils doivent assumer, en somme la non-gratuité des soins : «En général, [...] quand un instrument de prévention gratuit est disponible, qu'il peut être utilisé et qu'il est reconnu par la communauté scientifique comme quelque chose [d']utile, y renoncer... Est-ce qu'on y renonce sans en porter aucune des conséquences ? Ou est-ce que, effectivement, on allie le fait qu'on tend la main pour soigner mais on dit qu'il n'y a aucune raison qu'il n'y ait pas de conséquences – alors qu'il va y avoir des conséquences sur d'autres patients qu'on aura du mal à soigner et qui, eux, n'y peuvent rien ?»

Une journaliste lui pose alors la question de savoir si demain, la logique ne pousserait pas, par exemple, à utiliser le même procédé pour des fumeurs souhaitant se faire soigner pour des cancers du poumon. «Vous avez mille fois raison et c'est pour cela que le débat est délicat», rétorque-t-il.

«Je trouve qu'il y a une très grande différence et qu'on ne peut pas blâmer quelqu'un sur un comportement, une addiction», ajoute-t-il, soulignant que «le système de soins est ouvert à tout le monde». Néanmoins, il questionne : «Un système de dépistage, on doit [le faire] tous les cinq ans. Est-ce qu'on doit avoir exactement la même protection et le même taux de remboursement, si on le néglige [par rapport à] quelqu'un qui ne le néglige pas ?»

«Je ne voudrais pas qu'un jour on se dise que les dépenses de santé explosent parce [que] toute une partie de comportements dits irresponsables [...] remettent en cause la responsabilité de tous», soutient Martin Hirsch.

Celui-ci avait déjà évoqué la non-gratuité des soins pour les non vaccinés du Covid, à travers une tribune publiée le 25 janvier sur le site du Monde : «On peut poser la question en des termes crus : est-il logique de bénéficier des soins gratuits quand on a refusé pour soi la vaccination gratuite et qu’on met doublement en danger les autres, en pouvant les contaminer et en pouvant prendre une place en soins intensifs nécessaire pour un autre patient ?»

En argumentation, Martin Hirsch estimait qu'il y avait «peut-être une manière de donner enfin un vrai sens à la prévention en liant protection et respect de la prévention». «C’est une question éminemment complexe et sensible, mais qui doit être abordée si on ne veut pas voir les systèmes de solidarité affaiblis par manque d’adhésion ou par leur non-soutenabilité», avait-il soutenu.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix