Nouvelles manifestations en France avant l'entrée en vigueur du pass vaccinal

Suivez RT France surTelegram

A deux jours de son entrée en vigueur dans tout le pays, le pass vaccinal continue de susciter de vives oppositions. En témoignent les rassemblements organisés ce 22 janvier dans plusieurs villes de France.

Mise à jour automatique
  • Près de 40 000 personnes, dont 5 200 à Paris ont participé ce 22 janvier aux manifestations contre le pass vaccinal en France, soit une participation en nette baisse par rapport à samedi dernier, selon des chiffres donnés par le ministère de l'Intérieur. 

  • Florian Philippot s'est exprimé au micron de RT France. «On condamne surtout les violences de monsieur Macron contre les Français», a-t-il déclaré. 

    Auteur: RT France

  • A Châteauroux, 150 personnes se sont réunies pour manifester contre le pass vaccinal, selon La Nouvelle République.

  • A Bastia, une cinquantaine de personnes s'étaient réunies pour manifester contre le pass vaccinal. 

  • Depuis le cortège des Patriotes qui réunit un millier de personnes à Paris, Florian Philippot s’est exprimé au micro du reporter de RT France, David Khalifa. Interrogé sur les journalistes de l'AFP agressés le 15 janvier en marge d'un défilé contre le pass vaccinal, l'ex-député européen a déclaré «condamner les violences, évidemment». «On condamne surtout les violences de monsieur Macron contre les Français», a-t-il poursuivi, en estimant que le chef de l'Etat «les met à la rue, les empêche d'avoir des droits, les empêche de vivre, les "emmerde", comme il le dit, et les traite comme des sous-citoyens».

  • A Nancy, un peu moins de 70 personnes se sont retrouvées place Maginot, selon l'Est républicain. Certains participants ont brûlé leur pass sanitaire, afin de manifester symboliquement  leur opposition au pass vaccinal. Aucun cortège n'est prévu, le centre-ville étant interdit aux manifestants.

  • A Paris, la manifestation organisée par Les Patriotes, le parti de Florian Philippot, a démarré. 

    Les participants ont scandé «vérité» et «résistance» en frappant dans leurs mains, un geste que Florian Philippot compare à celui que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait qualifié de comportement «factieux» après la manifestation du 15 janvier. 

Découvrir plus

Au lendemain de la validation par le Conseil constitutionnel du projet de loi instaurant le pass vaccinal, plusieurs rassemblements sont organisés afin de dénoncer la politique sanitaire du gouvernement. 

A Paris, pas moins de quatre défilés ont été déclarés à l'appel de différents collectifs, notamment de Florian Philippot, une des figures de la contestation. Le fondateur des Patriotes et candidat à la présidentielle appelle notamment à la dissolution du Conseil constitutionnel, qu'il accuse de «trahison permanente»

A Marseille, la préfecture a interdit plusieurs secteurs aux manifestants pour prévenir les troubles à l'ordre public. Dans un communiqué publié la veille sur les réseaux sociaux, la police a ainsi dénoncé les débordements engendrés par la manifestation de la semaine précédente. Ont également émergé sur les réseaux sociaux des appels à manifester à Toulouse, Bordeaux, Montpellier ou encore Strasbourg. Comme chaque samedi, des rassemblements sont également prévus dans des communes plus modestes d'un bout à l'autre du territoire. Cette journée de mobilisation intervient à deux jours de l'entrée en vigueur du nouveau pass vaccinal.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix