Covid-19 : une partie des hospitalisations comptabilisées liées à un motif autre que le virus

Covid-19 : une partie des hospitalisations comptabilisées liées à un motif autre que le virus© Jean-François Badias Source: AP
Des infirmières soignent un patient COVID-19 dans le service des maladies infectieuses du CHU de Strasbourg, le 13 janvier 2022.
Suivez RT France surTelegram

Hospitalisés «pour» ou «avec» Covid-19 ? C'est la question difficile qui se pose face aux chiffres publiés par les autorités dans le suivi épidémique. En France, début janvier, 26% des «patients Covid» ont été hospitalisés pour une autre raison.

Santé publique France (SPF), qui publie régulièrement les chiffres en lien avec l'épidémie, observe une augmentation de patients hospitalisés contaminés par le Covid-19, mais admis pour une autre raison. 

Ainsi, dans son point épidémiologique du 20 janvier, SPF note qu'au total, «au 18 janvier, 26 593 patients Covid-19 étaient hospitalisés, dont 3 894 en soins critiques». Parmi eux, la part des patients admis à l’hôpital pour un autre motif que le Covid-19 tout en étant porteurs du virus était en augmentation : 26% la deuxième semaine de janvier (du 8 au 14) contre 21% la première semaine pour les hospitalisations tous services.

Ce phénomène est encore plus saillant chez les jeunes de 20 à 39 ans, qui ont les proportions d’hospitalisation et d’admission en soins critiques pour un autre motif que le Covid-19 les plus élevées. C'est ainsi que la deuxième semaine de janvier, 46% des 20-29 ans et 44% des 30-39 ans hospitalisés comme «patients Covid» l'étaient pour une autre raison.

Ce biais dans la présentation des chiffres a été identifié depuis le début de l’épidémie, comme le notait Libération en février 2021. La proportion des patients Covid hospitalisés pour une autre raison a été de 13 % en moyenne sur l’ensemble de l’année 2021, tandis qu'ils étaient 21% au début de janvier 2022.

Et comme le noteLe Monde, ce biais tend à s’amplifier dans un contexte de forte circulation du virus : «Des personnes contaminées par le SARS-CoV-2 et hospitalisées pour une crise d’appendicite ou un accident de la route ont ainsi pu être admises dans la base de données, sans pour autant avoir de symptômes majeurs liés au Covid-19», particulièrement durant la première vague épidémique. 

Mais ce biais est également dû au fait qu'il n’est pas toujours évident de distinguer les maux causés par le Covid-19 : le virus pouvant générer un certain nombre de symptômes et de complications, la classification hospitalisés «avec» ou «pour» Covid-19 n’est pas toujours évidente.

SPF assure suivre l'indicateur permettant de distinguer les deux cas de figure «quotidiennement» et annonce sa publication «en open data prochainement», rapporte Le Monde.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix