Violente agression d'un chauffeur de bus à Paris, la RATP porte plainte (VIDEO)

Des bus de la RATP dans un dépôt© Ludovic Marin/AFP
Des bus de la RATP dans un dépôt. L'agression a eu lieu place de la Bastille (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Un conducteur de bus de la RATP de la ligne 91 a été violemment agressé ce 21 janvier par un homme, avec qui il venait d'avoir un accrochage place de la Bastille à Paris. La RATP a annoncé porter plainte.

Un chauffeur de bus a été violemment pris à partie ce 21 janvier sur la place de la Bastille, à Paris, sans que l'on connaisse précisément les circonstances ayant conduit à l'agression, rapporte CNews. Sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on peut voir un homme – conducteur d'un Range Rover gris – s'en prendre violemment au conducteur du bus, alors que leurs deux véhicules semblent être entrés en collision.

Prénommé «Sofiane», l'agresseur, assène d'abord plusieurs coups de poing au conducteur depuis l'extérieur du bus 91, qui relie la gare Montparnasse à la place de la Bastille. Il le menace, l'insulte, avant de réussir à monter dans le bus, où il le frappe à nouveau à plusieurs reprises. La femme qui accompagne l'agresseur tente de le raisonner, sans succès. La vidéo se termine par l'intervention d'agents du groupe de protection et de sécurité des réseaux (GPSR).

Laurent Probst, le directeur général d'Ile-de-France Mobilités – l'autorité organisatrice des transports en commun dans la région – a apporté son «total soutien au conducteur de bus», expliquant que «le service de sécurité de la RATP était heureusement intervenu rapidement». 

La régie a indiqué dans un tweet qu'elle condamnait «avec la plus grande fermeté cet acte de violence inacceptable commis sur l’un de ses agents», et qu'elle «accompagne et soutient le conducteur dans toutes ses démarches, dont le dépôt de plainte». Le chauffeur a été pris en charge par les pompiers, puis hospitalisé à la Salpêtrière. Quant à l'agresseur, il a été interpellé et placé en garde à vue avant d'être libéré, selon les informations données par une source policière au Figaro. Il sera convoqué pour être jugé dans le cadre d’un plaider-coupable pour «violences sur personne chargée d'une mission de service public et dégradation» selon le Parquet de Paris.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix