«FFFaute»: à Paris, une banderole d'Amnesty international dénonce la coupe du monde de foot au Qatar

«FFFaute»: à Paris, une banderole d'Amnesty international dénonce la coupe du monde de foot au Qatar© ISAAC LAWRENCE Source: AFP
Vidéo
Image d'illustration.
Suivez RT France surTelegram

L'ONG de défense des droits de l'Homme Amnesty international a mené une action matinale au siège de la FFF pour dénoncer le silence du football français sur les conditions de travail des ouvriers sur les sites de la coupe du monde 2022 au Qatar.

«Des milliers de morts au Qatar et la FFF ne siffle toujours pas», lit-on sur une grande banderole déployée par l'ONG Amnesty international le 15 décembre à l'aube, devant le siège parisien de la Fédération française de football. «Ramenez la coupe à la raison», lit-on en sous-titre, accompagné du logo de la FFF détourné en «FFFaute». Plusieurs journalistes ont diffusé des images de l'action sur les réseaux sociaux, dont le reporter de RT France Charles Baudry.

Un journaliste du média Loopsider a également diffusé des images du déploiement de la banderole. 

La présidente d'Amnesty International France Cécile Coudriou a confirmé l'action sur son compte twitter. L'ONG «rappelle par cette opération les milliers de morts et les conditions de travail inhumaines au Qatar Les entreprises comme la FFF doivent prendre leurs responsabilités et ne pas contribuer à des violations des droits humains», a-t-elle écrit. 

Le Mondial 2022, qui aura lieu exceptionnellement en novembre 2022 au Qatar est dans le collimateur d'ONG et de militants en raison des conditions de travail que l'émirat a imposé aux travailleurs immigrés sur les chantiers entrepris pour accueillir la compétition. Le pays rejette vigoureusement ces critiques, soulignant avoir réformé son droit du travail et instauré un salaire minimum. Tout en reconnaissant les réformes introduites, Amnesty international avait exhorté en novembre le Qatar à cesser les abus contre les travailleurs immigrés.

Le 6 décembre, le club de première division norvégien Tromso a édité avec Amnesty international un maillot portant un QR code renvoyant à une page traitant des droits humains et du «sportswashing», le blanchiment de l'image d'un pays grâce à l'organisation d'événements sportifs. Tromso, dont les joueurs ont porté ce maillot le 12 décembre dans un match, dit avoir été en février le premier club de football professionnel au monde à réclamer un boycott du Mondial au Qatar.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix