Le CFCM, «mort» aux yeux des pouvoirs publics, s’insurge contre les propos de Darmanin

Le CFCM, «mort» aux yeux des pouvoirs publics, s’insurge contre les propos de Darmanin© Pierre VERDY Source: AFP
Le président du CFCM a fustigé les propos de Gérald Darmanin qui a affirmé que l'instance n'était plus reconnue par les pouvoirs publics (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le Conseil français du culte musulman a fustigé les propos du ministre de l’Intérieur, tenus le 12 décembre, qui affirmait que l’instance «n’existait plus pour les pouvoirs publics» en l'absence de signature de la charte des valeurs de la République.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a vivement réagi aux propos tenus, le 12 décembre sur RTL, par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin à son encontre. Ce dernier avait en effet lancé que l’instance était «morte» au point que «le CFCM, pour les pouvoirs publics, pour la République française, n'existe plus, n'est plus l'interlocuteur de la République», du fait que la charte reconnaissant «les valeurs fondamentales de la République» n’a pas été signée.

Le CFCM n’est toutefois pas la seule organisation à ne pas avoir signé la charte. A ses côtés se trouvent également le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF), la Confédération islamique Milli Görüs et Foi & Pratique. «Nous ne parlons plus institutionnellement à ces trois fédérations, et le CFCM n’est plus notre interlocuteur», a asséné Gérald Darmanin à ce sujet. Du côté du CFCM, son président Mohamed Moussaoui a jugé de tels propos «inacceptables» et «non justifiées».

Le CFCM a avancé qu'en effet que «la rupture unilatérale du dialogue entre le pouvoirs publics et l’instance représentative du culte musulman n’a jamais été signifiée au CFCM», avant de s’en prendre personnellement au ministre de l’Intérieur. Il lui reproche dans un communiqué notamment d’avoir utilisé «un langage approximatif au détour d’une réponse à une question d’un journaliste». Mohammed Moussaoui a également argué que la charte des principes pour l’Islam ayant été rédigée «au sein du CFCM», c’est Gérald Darmanin qui s’inscrirait «en rupture avec les règles et usages en vigueur dans un Etat de droit comme le nôtre».

Pour autant, le CFCM affirme se reconnaître toujours comme «le représentant du culte musulman devant différentes commissions nationales et européennes et auprès des autres cultes», notamment «dans toutes les cérémonies officielles». Toutefois, le gouvernement a annoncé de son côté la tenue d’un «forum de l’Islam de France» qui devrait se tenir à la fin du mois de janvier 2022 et la création d’une nouvelle organisation à la clef.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix