83 personnes vaccinées avec des doses Pfizer décongelées depuis trop longtemps à Amiens

83 personnes vaccinées avec des doses Pfizer décongelées depuis trop longtemps à Amiens© Sergio Perez Source: Reuters
Un travailleur médical prépare une dose du vaccin «Comirnaty» Pfizer-BioNTech dans un centre de vaccination contre le coronavirus à Madrid, Espagne, le 24 novembre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

France 3 rapporte que 83 personnes ont été vaccinées le 12 novembre à Amiens avec des doses de Pfizer décongelées depuis 35 jours au lieu de 30, mais selon la préfecture de la Somme et l'ARS, ces injections ne présentent pas de danger.

A Amiens (Somme), 83 personnes ont été vaccinées le 12 novembre avec des doses de Pfizer décongelées depuis 35 jours au lieu de 30, rapporte France 3 le 30 novembre. Ce retard ne présente pas de toxicité selon la Préfecture de la Somme et l'Agence régionale de Santé (ARS), mais l'efficacité du sérum diminue au delà des 30 jours de décongélation, ce qui a sans doute rendu inopérante la vaccination avec ces doses.

Les personnes concernées ont donc toutes été rappelées pour se refaire vacciner. Elles «ont été parfaitement identifiées et chacune d'entre elles a été contactée afin de lui proposer une nouvelle injection, selon les préconisations du centre régional de pharmacovigilance, par le service départemental d'incendie et de secours, gestionnaire du centre de vaccination», fait savoir la préfecture, citée par France 3. 

Comme le reste de l'Europe, la France subit depuis plusieurs semaines un envol des contaminations. Pour y répondre, le gouvernement mise sur la vaccination et, plus particulièrement, sur les rappels. «La situation est en train de s'aggraver sur le front de l'épidémie», a alerté Olivier Véran le 30 novembre lors de la séance de questions à l'Assemblée nationale. Le ministre de la Santé a répété que la vaccination permettait de limiter le nombre de cas graves, d'hospitalisations, de réanimations et de décès. «C'est ce qui protège actuellement notre pays [...] c'est aussi l'utilité du pass sanitaire», a-t-il plaidé.

Depuis le 27 novembre, tous les adultes peuvent recevoir un rappel vaccinal, à condition d'avoir été vacciné au moins cinq mois auparavant. Cela représente actuellement 18 millions de Français qui peuvent demander leur «troisième dose», et ce chiffre devrait augmenter rapidement ces prochaines semaines car de nombreuses personnes passeront le délai des cinq mois.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix