Marlène Schiappa agacée par la question d'une journaliste sur Nicolas Hulot

Marlène Schiappa agacée par la question d'une journaliste sur Nicolas Hulot© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Vidéo
Marlène Schiappa à Paris, le 7 juillet 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La ministre, qui a signé en 2018 une tribune pour soutenir Nicolas Hulot face à des accusations d'agressions sexuelles, a critiqué une journaliste qui l'interrogeait sur ce texte, arguant ne pas avoir été prévenue du fait que le sujet serait abordé.

Séquence étonnante ce 30 novembre sur LCI. La ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa n'a visiblement pas su comment éviter une question sur sa tribune de 2018, dans laquelle elle apportait son soutien à Nicolas Hulot, visé par des accusations d'agressions sexuelles.

Alors que l'ancien numéro trois du gouvernement sous Macron fait de nouveau face à de nouvelles accusations ces derniers jours, Marlène Schiappa a été interrogé par la journaliste Elizabeth Martichoux à propos de ce texte paru dans le JDD en février 2018 intitulé «Pourquoi les accusateurs de Nicolas Hulot bafouent la parole des femmes».

«Tout le monde retient quand même cette tribune [...] Est-ce que si c'était à refaire, vous la referiez de la même façon ?», demande la présentatrice, qui recevait la ministre dans sa matinale. Cette dernière a alors répondu que l'équipe de la journaliste n'avait pas prévenu celle de la ministre que le sujet Hulot serait abordée au moment de préparer l'émission en amont : «Je vous ai dit que nous avions un séminaire de lutte contre les séparatismes [le 29 novembre], et vous avez dit : "Moi Nicolas Hulot, j'en parlerai pas parce que ça ne m'intéresse pas". C'est ce que vous avez dit à ma conseillère manifestement pour préparer l’émission», a assuré Marlène Schiappa, choisissant un angle de réponse pour le moins étonnant.

Elizabeth Martichoux a catégoriquement nié avoir dit cela à la conseillère de la ministre, demandant au passage si celle-ci avait l'habitude de «demander à des journalistes de ne pas parler de certains sujets». «On a dit qu'on venait pour parler du séminaire de lutte contre les séparatismes. On ne va pas mentir aux gens», a poursuivi de son côté Marlène Schiappa.

Alors que la journaliste tentait de la faire revenir sur le sujet de sa tribune en soutien à Nicolas Hulot, l'ex-secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité femme-homme a expliqué que ce n'était pas à elle de répondre «pour des faits qui se sont produits trente ans avant» qu'elle ne rencontre l'ancien animateur de télévision. «C'est moi que l'on vient chercher ? Mais c'est une plaisanterie. […] On peut pas me reprocher d'avoir une réaction en 2018 pour des faits qui sont portés à notre connaissance publique en 2021», a-t-elle finalement expliqué.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix