Affaire Nicolas Hulot : le porte-parole de Yannick Jadot, Matthieu Orphelin, mis «en retrait»

- Avec AFP

Affaire Nicolas Hulot : le porte-parole de Yannick Jadot, Matthieu Orphelin, mis «en retrait»© POOL New Source: Reuters
Matthieu Orphelin a été élu député en 2017 avec l'étiquette de La République en marche (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'ancien LREM Matthieu Orphelin, porte-parole du candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot et proche de l'ancien ministre Nicolas Hulot accusé de viol et d'agressions sexuelles, a été mis «en retrait de ses responsabilités».

Le directeur de campagne de l'écologiste (EELV) Yannick Jadot, Mounir Satouri, a annoncé à l'AFP que le porte-parole du candidat à la présidentielle, Matthieu Orphelin, avait été mis «en retrait de ses responsabilités». «La sérénité nécessaire à l’exercice de ses fonctions n’est plus possible suite aux révélations d’Envoyé spécial», a expliqué Mounir Satouri dans un communiqué, en référence aux nouvelles accusations portées contre Nicolas Hulot sur de possibles viols et agressions sexuelles. Matthieu Orphelin étant un proche de l'ancien ministre et présentateur de télévision, il a été jugé «opportun de le libérer de cette responsabilité [de porte-parole] et le laisser libre de ses réponses et sa communication».

L'AFP a fait savoir que Matthieu Orphelin n'était pas joignable dans l'immédiat le 27 novembre au soir. Néanmoins, celui-ci a adressé un communiqué sur Twitter. «Je n'ai jamais couvert le moindre agissement répréhensible de Nicolas Hulot et [...] mon soutien est entier pour ses victimes», a-t-il notamment justifié. «Je sais que Yannick Jadot ne remet pas en cause ma sincérité », a-t-il souligné. «Mais je ne suis pas dupe», déplore-t-il, argumentant avoir averti Yannick Jadot de sa volonté de se mettre en retrait de la campagne avant le 20 décembre, n'adhérant pas à certains choix stratégiques du candidat à la présidentielle. 

Les nouveaux témoignages à l'encontre de Nicolas Hulot alimentent «plein d'interrogations depuis quelques jours sur l'état de la réalité de ce que savaient les proches» de l'ex-animateur et ex-ministre, a appuyé Mounir Satouri.

Matthieu Orphelin s'était dit «sidéré par les témoignages entendus» dans le reportage d'Envoyé spécial et avait appelé à «renforcer notre vigilance collective et nos actions face aux comportements de violences faites aux femmes».

Le même jour, une ex-militante d'EELV, Pauline Lavaud, avait affirmé sur BFMTV avoir été écartée de la campagne de Nicolas Hulot pour la primaire interne du parti en 2011 parce qu'elle «l'excitait trop». A la suite de ce témoignage, le collectif Pourvoir féministe a demandé des comptes via Twitter à EELV sur «l'identité des personnes qui ont écarté Pauline Lavaud» et à Matthieu Orphelin pour savoir s'il «ignorait» cela.

«Yannick Jadot réaffirme son total soutien aux victimes et souligne le courage extraordinaire des femmes qui ont témoigné», a fait savoir le directeur de campagne dans son communiqué. Le parquet de Paris a ouvert le 26 novembre une enquête préliminaire après la diffusion d'un reportage retentissant de France 2 dans lequel plusieurs femmes accusent Nicolas Hulot de viols et d'agressions sexuelles, qu'il nie énergiquement.

Au moins six femmes, dont l'une mineure au moment des faits, mettent en cause Nicolas Hulot, qui a longtemps été une des personnalités préférées des Français.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix