«Contrôle social»,«vaccination permanente»: une partie de l'opposition fustige les annonces de Véran

«Contrôle social»,«vaccination permanente»: une partie de l'opposition fustige les annonces de Véran© SERGIO PEREZ Source: Reuters
Vers une troisième dose pratiquement pour tous en France, quasiment obligatoire pour détenir le pass sanitaire (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Olivier Véran a dévoilé de nouvelles mesures afin d'enrayer la hausse des cas de Covid dont l'obligation d'une dose de rappel pour garder son pass sanitaire actif. De gauche à droite, des politiques s'offusquent des annonces.

Le 25 novembre lors d'un point presse, Olivier Véran a annoncé que la troisième dose contre le Covid-19 était désormais «ouverte à tous les adultes dès cinq mois après leur dernière injection», avec un pass sanitaire désactivé si aucun rappel n'a été effectué sept mois après la deuxième dose.

Matthieu Orphelin, ancien député de La République en marche (LREM) et désormais porte-parole de l'écologiste Yannick Jadot (EELV), dénonce l'obstination du gouvernement : «Pas de tests gratuits pour tous, pas de détecteurs de CO2, pas de télétravail étendu, pas de mobilisation massive sur les gestes barrières.» «Avec cette stratégie là, on aura de très mauvaises surprises dès les prochaines semaines», ajoute-t-il.

Plus mesuré, le Premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure encourage sur France Info l'injection de la troisième dose mais demande le «retour de la gratuité des tests pour éviter les transmissions» et la réouverture des vaccinodromes.

Critiques virulentes également à droite de l'échiquier politique

Dans plusieurs tweets et une vidéo, le candidat à la présidentielle de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, considère pour sa part qu'«au lieu de rendre les tests gratuits et de déployer des purificateurs d'air, seules mesures efficaces contre la circulation virale, le tandem Macron-Véran choisit à nouveau la pression vaccinale et le contrôle social». «Contraintes maximales pour une protection nulle», explique le député de l'Essonne.

Le président des Patriotes Florian Philippot constate quant à lui que cela va entraîner une obligation «via le pass sanitaire [d'] un rappel tous les cinq mois (et non plus six), comme l’envisage le gouvernement». «[Cela] permet de faire 2,4 doses par an contre deux ! Soit 20% de chiffre d’affaires en plus : bien joué Pfizer !», déplore-t-il.

Dans la même veine, l'eurodéputé du Rassemblement national Gilbert Collard invite les internautes à s'interroger sur la «vaccination cyclique» : «Ecoutez bien et dites-moi si vous comprenez comme moi que le VRP pharmaceutique [Olivier] Véran, l'air de rien, ne nous annonce pas "simplement" la troisième dose, mais la vaccination cyclique et permanente tous les 7 mois. Qu'en pensez-vous ?»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix