«Proprement détestable» : l'équipe de Zemmour en colère après l'annulation d'une salle londonienne

«Proprement détestable» : l'équipe de Zemmour en colère après l'annulation d'une salle londonienne© Bertrand Guay/AP
La campagne d'Eric Zemmour rencontre quelques difficultés (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Eric Zemmour doit se rendre dans la capitale britannique le 19 novembre pour s'adresser à la communauté française. Mais la Royal Institution, qui devait mettre un espace à sa disposition, s'est rétractée deux jours avant l'événement.

Nouvel obstacle dans la campagne – qui n'est toujours pas officielle – d'Eric Zemmour. Le polémiste, attendu à Londres le 19 novembre pour une réunion d'échange avec les expatriés français, était censé s'exprimer dans l'enceinte de la Royal Institution, l’une des plus anciennes sociétés savantes britanniques, mais celle-ci a brusquement décidé d’annuler l’événement.

Selon Le Point, la Royal Institution aurait procédé à un «examen approfondi du dossier», à la suite d’un courrier de protestation envoyé au maire de Londres par les représentants locaux d'Europe Ecologie Les Verts (EELV-UK), et jugé les impacts négatifs trop nombreux.

Dans un tweet du 16 novembre, la section écologiste avait appelé le maire de Londres, Sadiq Khan, à déclarer qu’Eric Zemmour «n’est pas le bienvenu, et [demandé] à tous les Londoniens de boycotter sa visite», en rappelant que le journaliste avait été condamné à deux reprises pour incitation à la haine raciale.

D'après Le Point, plus de 300 expatriés étaient déjà inscrits pour assister à l’événement. L'entourage d'Eric Zemmour s'est élevé contre une méthode «proprement détestable» et a annoncé qu'il demanderait «un max de dommages et intérêts». Une annulation qui avait été anticipée, puisque Gauthier Dupont, un financier londonien soutien d'Eric Zemmour, a confié à l'hebdomadaire : «Nous avions une salle de réserve, au cas où».

Dans l'après-midi du 18 novembre, l'équipe du quasi-candidat a annoncé que les inscrits pourraient le rencontrer dans un autre lieu : l'ILEC Conference Centre, une salle située dans l'ouest de Londres.

S'agissant de la Suisse, Cnews rapporte que la ville de Genève, où Eric Zemmour doit se rendre prochainement, a déjà annoncé qu'elle ne permettrait pas la tenue d'un de ses meetings dans une salle communale. 

En France, les déplacements d'Eric Zemmour ont suscité à plusieurs reprises des tensions. Sa venue à Vannes fin octobre avait été tout simplement annulée, tandis qu'une contre-manifestation avait été organisée à Nantes à l'occasion d'une réunion tenue le 30 octobre par le polémiste, débouchant sur des affrontements avec les forces de l'ordre.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»