Pédocriminalité : la réaction d’un agent de police face à un signalement suscite la polémique

Pédocriminalité : la réaction d’un agent de police face à un signalement suscite la polémique© STEPHANE DE SAKUTIN Source: AFP
Siège de la Police Judiciaire de Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'animateur Karl Zero a révélé un enregistrement d'appel à la brigade des mineurs montrant un policier particulièrement sceptique face à un signalement. L’épisode a suscité une vive polémique et débouché sur une enquête de l'IGPN.

«C'est pas à votre cerveau d'adulte de fantasmer sur le vocabulaire d'une enfant de 4 ans...» : sitôt diffusé, l'enregistrement choc d'une conversation entre une mère de famille et un policier de la brigade des mineurs avait soulevé la polémique. Révélé par Karl Zero le 11 octobre (en version courte, puis le 15 octobre en version intégrale sur YouTube), en amont de la sortie d'un documentaire sur la pédocriminalité le 25 octobre, l'enregistrement montre un policier faisant manifestement peu de cas de l'appel d'une mère signalant des propos de fille évoquant une possible agression sexuelle de son père. 

«Pour les enfants de 4 ans, c'est assez fréquent qu'il y ait ce genre de langage, c'est pas forcément qu'il y a quelque chose derrière, hein», déclare le fonctionnaire avant de déclarer qu'il ne trouve pas dans les fichiers de la police de traces de signalements antérieurs de l'école. Au cours de l'appel, le policier suggère à la mère de famille d'aller «plutôt voir un psychologue [pour] faire un petit point» avec sa fille.

«Parce que c'est pas parce que vous êtes séparée de cet homme-là que fatalement il a fait du mal à votre fille. D'accord ?», poursuit l'agent. Et d'ajouter de façon péremptoire : «Et puis si vous écoutez pas ce que je vous dis, c’est pas la peine de m’appeler.»

La discussion dure un peu plus de trois minutes et se termine sans qu'un autre rendez-vous ni une procédure ne soient évoqués. 

L'IGPN saisie

Contacté par Libération, Karl Zero a précisé l'origine de l'enregistrement dont il a eu accès via l'avocate de la mère de famille : «C’est un enregistrement authentique, enregistré par elle. Nous avons transformé la voix de la maman, à sa demande, et raccourci l’enregistrement pour Twitter qui n’accepte que deux minutes maximum.» L'avocate a confirmé auprès du quotidien que cette discussion téléphonique avait eu lieu début 2021. 

Mais l'affaire ne s'arrête pas là : la Préfecture de Police, dont dépend la brigade de protection des mineurs (BPM), a précisé à Libération que «le préfet de police a demandé une saisine administrative de l’IGPN». Il est aussi précisé que «le fonctionnaire concerné n’exerce plus au sein de la brigade de protection des mineurs depuis plusieurs mois». 

«Au-delà de l'inceste, depuis plus de 20 ans, nous alertons sur la réalité des réseaux pédocriminels, extrêmement lucratifs et structurés», a déclaré Karl Zero dans la bande-annonce de son documentaire. L'animateur est connu pour ses prises de position sur ces questions depuis de nombreuses années. Il a notamment défendu en mai dernier sur Cnews une hypothèse controversée selon laquelle le meurtrier présumé de la petite Maïlys, Nordahl Lelandais, aurait pu avoir agi sur «commande» pour le compte d'un réseau pédocriminel. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix