Un individu retranché chez lui interpellé après avoir tiré sur des gendarmes dans le Rhône

- Avec AFP

Un individu retranché chez lui interpellé après avoir tiré sur des gendarmes dans le Rhône© Stephane Mahe Source: Reuters
Cliché pris à La Chapelle-sur-Erdre le 28 mais 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Un forcené de 66 ans a été interpellé par le GIGN après avoir ouvert le feu sur des gendarmes. Il a été appréhendé «sans heurt» et placé en garde à vue pour «tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique».

Un homme retranché chez lui avec un fusil a tiré sur des gendarmes, sans les blesser, dans la soirée du 25 octobre au nord de Lyon, avant d'être interpellé par le GIGN tôt dans la matinée du 26 octobre, a-t-on appris auprès du parquet. Les faits se sont produits aux Ardillats (Rhône), un village du Beaujolais. 

L'interpellation par l'unité d'élite de la gendarmerie de cet homme, âgé de 66 ans, s'est déroulée vers 5h30, «sans heurt» a précisé à l'AFP le procureur de la République de Villefranche-sur-Saône, Laëtitia Francart. Il se trouvait depuis en garde à vue pour «tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique».

Selon le quotidien régional Le Progrès, l'homme serait sorti de chez lui après un différend familial, armé d'un fusil et tenant des propos inquiétants, selon des voisins, qui ont alerté les forces de l'ordre. Pisté par un hélicoptère de la gendarmerie dans la campagne, l'homme s'était ensuite retranché chez lui en début de soirée, avant de faire feu sur les forces de l'ordre.

Le sexagénaire, qui n'était pas connu antérieurement pour des faits de violence, n'a pas fait de blessé, a ajouté Laëtitia Francart.

Des gendarmes ont été pris pour cibles à plusieurs reprises ces derniers mois en France, tandis qu'ils intervenaient pour appréhender des forcenés, dont certains ont été blessés ou tués par la riposte des militaires. Fin 2020 dans le Puy-de-Dôme, ce sont au contraire trois gendarmes qui avaient été abattus par un homme qu'ils tentaient d'arrêter après des violences conjugales.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»