Accueil des enfants transgenres à l'école : comparé à Mengele par Zemmour, Blanquer se défend

Accueil des enfants transgenres à l'école : comparé à Mengele par Zemmour, Blanquer se défend© Jean-François MONIER Source: AFP
Jean-Michel Blanquer à Yvre-l'Eveque, près du Mans, le 16 septembre 2021. JEAN-FRANCOIS MONIER /
Suivez RT France surTelegram

Comparé au médecin nazi à la suite d'une circulaire qui vise à «porter une attention particulière aux élèves transgenres ou qui s'interrogent sur leur identité de genre», le ministre de l'Education nationale a appelé à retrouver «des débats dignes».

Le 7 octobre, le ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports Jean-Michel a déclaré qu'Eric Zemmour «pratiqu[ait] l'insulte et se déshonor[ait]» à la suite d'une intervention télévisée dans laquelle le journaliste critiquait sévèremment une circulaire sur les élèves transgenres, en comparant le ministre au docteur Josef Mengele, le médecin d'Auschwitz et criminel de guerre nazi ayant pratiqué diverses expérimentations médicales sur des détenus.

Jean-Michel Blanquer a réagi à ces déclarations sur Twitter : «En me comparant au Dr Menguele [sic] Eric Zemmour pratique l’insulte et se déshonore. Il y ajoute le mensonge et la caricature», a fustigé le ministre. «La circulaire que j’ai signée ne tombe dans aucun des travers qu’il dénonce», s'est-il justifié, avant d'en appeler à retrouver ce qu'il considère être «des débats dignes».

C'est criminel [...] qu'est-ce qu'on va faire après ? On va bloquer par des piqûres la puberté de ces enfants, pour qu'ils décident après quel est le genre

Interrogé par Laurence Ferrari sur CNews la veille, Eric Zemmour avait en effet déploré que les professeurs aient à «se soumettre» à l'idéologie du genre en ne devant plus utiliser le pronom de naissance d'un enfant qui se dit transgenre et en l'appelant par son son «nouveau prénom». Le journaliste qui pourrait prochainement déclarer sa candidature à l'élection présidentielle avait poursuivi sa critique en ces termes : «C'est criminel [...] qu'est-ce qu'on va faire après ? On va bloquer par des piqûres la puberté de ces enfants, pour qu'ils décident après quel est le genre. Vous vous rendez compte ? On est vraiment dans le Dr Mengele ! Ces expériences sont absolument scandaleuses.»

«Vous comparez Jean-Michel Blanquer au Dr Mengele ? Vous vous rendez compte de la gravité de ce que vous dites ?», lui avait alors demandé Laurence Ferrari. «Ah mais tout à fait, je me rends très bien compte», avait rétorqué le polémiste.

Intitulée «Pour une meilleure prise en compte des questions relatives à l'identité de genre en milieu scolaire», la circulaire en question appelle l'ensemble de la communauté éducative à «porter une attention particulière aux élèves transgenres ou qui s'interrogent sur leur identité de genre». «Pour les élèves concernés, adopter un nouveau prénom et demander l'utilisation de pronoms correspondant à leur genre peuvent être des étapes très importantes», précise par exemple la circulaire, avant d'énoncer qu'il faut «veiller à ce que le prénom choisi soit utilisé par l'ensemble des membres de la communauté éducative», «quand l'état civil n'a pas été modifié, si la demande est faite avec l'accord des deux parents de l'élève mineur».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix