Enquête ouverte pour «atteinte à l'intimité» pour une photo de Macron en maillot de bain

- Avec AFP

Enquête ouverte pour «atteinte à l'intimité» pour une photo de Macron en maillot de bain© Michel Euler Source: AP
Emmanuel et Brigitte Macron le 9 septembre 2021 aux Invalides, à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le couple présidentiel a porté plainte contre un paparazzi qui aurait «exposé pendant une quinzaine de jours des photos de présidents de la République sur leurs lieux de vacances», dont plusieurs des époux Macron.

Une enquête a été ouverte pour «atteinte à l'intimité de la vie privée» après l'exposition d'une photo d'Emmanuel Macron en maillot de bain, a indiqué le 26 septembre le parquet de Paris. Selon Europe 1, le président et son épouse Brigitte Macron sont à l'origine de la plainte qui vise notamment un paparazzi, auteur de la photo incriminée. 

«Une enquête est en cours» et «les investigations ont été confiées à la BRDP», la Brigade de répression de la délinquance contre la personne, a précisé le parquet, sans dire ni les motifs exacts de cette enquête, ni les personnes visées.

Le paparazzi cible de la plainte aurait «exposé pendant une quinzaine de jours des photos de présidents de la République sur leurs lieux de vacances», dont celles d'Emmanuel Macron, «juste en face du Palais de l'Elysée», ajoute Europe 1. La photo du président sur son jet ski aurait été prise «l'année dernière» et aurait déjà «circulé dans les médias». «L'organisateur de l'exposition a été entendu pendant deux heures trente par la police en début de semaine», précise la radio.

Je ne vois pas en quoi l'image est négative

Thibault Daliphard, un des photographes de l'exposition, joint par l'AFP, a indiqué qu'il allait être auditionné par la police le 28 septembre dans le Var, où il réside, sans toutefois savoir «pour quelles photos» il le serait. Il s'est dit très «surpris» de la plainte du couple présidentiel car l'Elysée avait fait savoir au galeriste Daniel Delamare que des photos «dérangeaient» et elles avaient, selon le photographe, «tout de suite été enlevées». «C'est incompréhensible même», les photos ayant «pour la plupart été déjà publiées sans qu'il y ait eu un tel ramdam au moment de leur diffusion», a-t-il ajouté.

Cette exposition «n'avait que pour but de présenter un métier méconnu» et «aucunement de faire de la provocation ou de porter atteinte au président», a-t-il poursuivi. «Elle visait simplement à voir les présidents en off, des gens qui ont des activités comme monsieur Tout-le-Monde, hors fonction officielle», a-t-il déclaré.

C'est «même une tradition présidentielle de voir des photos de présidents français durant leurs vacances», de «Pompidou au fort de Brégançon à Emmanuel Macron, en passant par Giscard en maillot de bain», a-t-il souligné. «La photo sur le jet ski, ça montre un président jeune, dynamique, avec presque un air à la Kennedy donc je ne vois pas en quoi l'image est négative», a encore déploré le paparazzi qui a indiqué faire ce métier «depuis 15 ans».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix