Le ministre de la Justice visé par la plainte d'une avocate pour «violences psychologiques»

Le ministre de la Justice visé par la plainte d'une avocate pour «violences psychologiques»© PASCAL ROSSIGNOL Source: Reuters
Eric Dupond-Moretti à l'Assemblée nationale le 20 juillet 2021 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Maître Nathalie Tomasini, ancienne avocate d’affaires, a déposé une plainte contre Eric Dupond-Moretti pour «violences psychologiques» et «menaces». L'entourage du ministre dénonce un «chantage».

C'est une nouvelle affaire judiciaire que va devoir affronter le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti. Maître Nathalie Tomasini, ancienne avocate d’affaires, a déposé une plainte contre lui pour «violences psychologiques» et «menaces» lors d'un procès qui s’est tenu en février 2020 devant la cour d’assises d’Evreux, selon les informations du HuffPost et de Mediapart.

Comme le rappelle Le Point, l’avocate n'avait jusqu'à présent émis ses accusations que dans les médias, évoquant ainsi à propos d'Eric Dupond-Moretti, ancien avocat, un «prédateur mettant les magistrats sous emprise». Le ministre avait alors saisi le Conseil de l’Ordre des avocats contre ce qu’il considérait comme des insultes.

Lors de ce procès, Eric Dupond-Moretti était avocat de la défense de l'accusé et Nathalie Tomasini représentait les parties civiles. L'avocat pénaliste aurait alors «tenu des propos extrêmement dénigrants et violents» à son encontre et à celle de l’autre avocate de la famille de la victime, Janine Bonaggiunta, selon la plainte consultée par le HuffPost. L'avocat de Nathalie Tomasini cite des propos tels que «hystériques», «saloperies de putes», «hontes du barreau» ou encore «commerçantes du malheur» et affirme que plusieurs témoins ont entendu et vu ces menaces.

Pour l’entourage du ministre de la Justice, celui-ci serait victime d’une tentative de chantage : «Eric Dupond-Moretti fait l’objet d’une tentative de chantage depuis maintenant près d’un an de la part de son ancienne consœur Nathalie Tomasini qui l’accuse de façon mensongère de faits qui seraient survenus en février 2020 alors qu’il était avocat.»

 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»