Mobilisation de la rentrée contre le pass sanitaire : près de 200 points de ralliement (EN CONTINU)

Suivez RT France surTelegram

A rebours des derniers sondages qui révèlent une imposante approbation du pass sanitaire au sein de la population française, les opposants à cette mesure gouvernementale battent le pavé en ce premier samedi de septembre.

Mise à jour automatique
  • Le ministère de l'Intérieur a annoncé avoir dénombré 141 655 personnes à travers 215 rassemblements, dont 18 425 à Paris. Selon les chiffres des autorités, la mobilisation enregistre une baisse pour le quatrième samedi consécutif.

    Selon le Syndicat France Police - Policiers en colère la participation aux rassemblements en France était de 500 000 manifestants à 15h30.

  • Les manifestants contre le pass sanitaire se dispersent à Paris. La marche aura duré près de quatre kilomètres avec quelques tirs de gaz lacrymogène à l'arrivée place de la Bastille, selon notre reporter sur place.
    «Liberté» a été le principal slogan scandé. «Ce pass n'a aucune raison d'exister», explique l'un des manifestants.

  • Les manifestant étaient selon la préfecture : 7 000 à Montpellier, 3 700 à Lyon, répartis en deux cortèges, 2 900 à Nice, 2 700 à Lille, 2 400 à Nantes (3 950 la semaine dernière), 700 à Saint-Nazaire, 1 500 à Rennes (2 000 la semaine dernière), 2 900 à Bordeaux, 1 500 à Besançon et 2 200 à Strasbourg.

  • Bruno Mégarbane, chef du service des réanimations à l'hôpital Lariboisière, et Gérard Filoche, porte-parole de la Gauche démocratique et sociale, reviennent pour RT France sur les manifestations contre le pass sanitaire. Les deux se prononcent en faveur de la vaccination généralisée, et voient dans le pass sanitaire un moyen plus ou moins pertinent d'arriver à cet objectif.

  • «Même si Macron ne veut pas nous on est là», scandent en fin de journée quelques dizaines de manifestants aux abords du Forum des Halles, à Paris, comme en témoignent les images de notre reporter Lucas Léger, sur place.

  • Laurent Alexandre, essayiste et chirurgien, et Benoît Martin, secrétaire général de la CGT de Paris, reviennent sur l'instauration du pass sanitaire et son extension à nombreux domaines de la vie quotidienne.

  • Des agents de la BRAV-M interviennent pour évacuer les manifestants qui ont pénétré à l'intérieur du centre commercial de Châtelet-les-Halles, comme on peut le voir sur les images du reporter de RT France Charles Baudry.

  • Selon le journaliste Clément Lanot, la BRAV-M est «obligée de quitter le centre commercial sous la pression» des manifestants contre le pass sanitaire qui les suivent jusqu’aux escalators. Des tensions sont en cours, souligne-t-il. 

    La même scène près de l'escalator, filmée quelques secondes plus tôt par le journaliste de Brut, Rémy Buisine.

  • Des manifestants ont pénétré dans le centre commercial de Châtelet-les-Halles en forçant les barrières filtrantes.

  • Alain Fontaine, président de l’Association française des maîtres restaurateurs, et Bertrand Legrand, médecin généraliste, débattent sur RT France de la généralisation du pass sanitaire alors que des milliers de personnes manifestent dans plusieurs villes de France pour la huitième semaine consécutive.

Découvrir plus

Alors que le gouvernement s'est récemment félicité des résultats obtenus par la mise en place de dispositifs d'incitation à la vaccination, la mobilisation nationale contre la politique du pass sanitaire se poursuit ce 4 septembre pour le huitième samedi d'affilée, autour de quelque 200 points de ralliement prévus d'un bout à l'autre du territoire.

Tout comme les week-ends précédents, plusieurs parcours sont prévus dans la capitale où le nombre de manifestants pourrait augmenter par rapport à la semaine passée, selon la police qui évoque auprès de l'AFP un «probable effet du retour de nombreux vacanciers».

Inédit en période estivale, le mouvement contestataire actuel se heurte pour l'heure à une imposante approbation du pass sanitaire au sein de la population française, à en croire les derniers sondages en la matière (67% des Français approuveraient cette mesure selon une étude Odoxa-Backbone Consulting publiée le 2 septembre par Le Figaro).

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»