Vaccination des policiers : Darmanin va-t-il rétropédaler ?

- Avec AFP

Vaccination des policiers : Darmanin va-t-il rétropédaler ?© GEOFFROY VAN DER HASSELT Source: AFP
Un CRS et un manifestant anti-pass sanitaire ("vaccin oui, pass non") conversent en marge du cortège le 31 juillet à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Gérald Darmanin n'exclut plus la vaccination obligatoire pour les policiers au contact du public. Ils sont environ 70% de vaccinés, mais le ministre veut parvenir à 90% et menace les syndicats du secteur de passer à la vaccination obligatoire.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a prévenu ce 24 août qu'il rendrait la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour les policiers au contact du public si leur taux de vaccination n'atteignait pas 90%.

«J'ai dit aux syndicats de police que si nous n'obtenons pas un chiffre plus important, 90% par exemple de taux vaccinal, oui je passerai par la vaccination obligatoire», a déclaré le ministre sur franceinfo. 

«Mais je joue pour l'instant le jeu de la discussion sociale et je constate que cela fonctionne, on est à plus de 70% de policiers vaccinés, c'est 10 à 15 points de plus que la population française», a déclaré Gérald Darmanin. Ces statistiques déclaratives auraient été estimées à partir des «remontées des chefs de service qui ont échangé avec leurs effectifs», a expliqué à l'AFP l'entourage du ministre.

En réalité, selon les dernières données disponibles, 70,6% de la population française a reçu au moins une injection et 61,8% présente désormais un schéma vaccinal complet, précise l'AFP.

Gérald Darmanin a ajouté sur Franceinfo qu'il évaluerait à nouveau la situation avec les corps intermédiaires policiers «début septembre».

«Il n'y a pas de date butoir pour atteindre ces 90% de vaccinés, mais il faut que ce soit le plus tôt possible», a désamorcé l'entourage du ministre, soulignant que la vaccination était en «progression» au sein des forces de sécurité.

La décision de recourir ou non à l'obligation dépendra aussi de «la situation sanitaire» à l'automne, a-t-on ajouté de même source.

En raison de leur statut militaire, les gendarmes affectés sur le terrain ou au contact du public doivent être complètement vaccinés d'ici au 15 septembre, après une décision du Service de Santé des armées (SSA).

L'obligation vaccinale, annoncée le 12 juillet par le président Emmanuel Macron pour contrer la forte reprise de l'épidémie de Covid-19, concerne les personnels soignants et non soignants des hôpitaux et maisons de retraite, les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile, ainsi que les pompiers et ambulanciers.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»