«Les terroristes ont touché l’âme de la France» : Darmanin rend hommage au père Hamel

- Avec AFP

«Les terroristes ont touché l’âme de la France» : Darmanin rend hommage au père Hamel© JEAN-FRANCOIS MONIER Source: AFP
Gérald Darmanin et monseigneur Dominique Lebrun à Saint-Etienne-du-Rouvray, 26 juillet (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Cinq ans après l'assassinat du père Jacques Hamel dans son église, un hommage à «l'homme d'Eglise et au citoyen engagé» a été rendu à Saint-Etienne du Rouvray (Seine-Maritime) en présence de Gérald Darmanin, d'élus et de fidèles.

«Le gouvernement de la République commémore ses martyrs et nul doute que Jacques Hamel en fait partie», a déclaré Gérald Darmanin, lors d'un hommage républicain à l'issue de la cérémonie religieuse ce 26 juillet à Saint-Etienne du Rouvray (Seine Maritime).

«La barbarie islamiste touche tous les symboles qui font l'Occident et la France. La barbarie à laquelle nous sommes confrontés est une barbarie difficile à combattre [...]. Nous avons encore à nous battre, fortement et encore longtemps, contre ceux qui utilisent Dieu pour tuer», a ajouté le ministre.

«Assassiner un prêtre dans son église n’est-ce pas profondément toucher l’âme de la France ? Et en touchant l’Église catholique, l’Église de France, les terroristes n’ont pas simplement touché ceux qui croyaient en Dieu, ils ont touché tous les Français», a-t-il ajouté.

«Jacques Hamel était d'une modestie et d'une simplicité dont il ne se départissait jamais», a souligné Hubert Wulfranc (PCF), maire de la commune au moment du drame. Le maire actuel, Joachim Moyse (PCF) a évoqué «l'homme d’Eglise et citoyen engagé [qui] portait un message de paix et d’espérance».  

«Quelle est la grande attente de l’humanité, sinon la paix ?», s’était interrogé auparavant, dans son homélie lors de la cérémonie religieuse, l'archevêque de Rouen, Monseigneur Dominique Lebrun.

La béatification du père Hamel ?

Reprenant la parole lors de l'hommage républicain, le prélat a notamment évoqué la possible béatification du père Hamel, encouragée par le pape François. «L'enquête diocésaine est achevée, déposée à Rome. Nous avons reçu la reconnaissance de la validité de cette enquête. La suite ne nous appartient plus», a-t-il dit.  

En ce jour anniversaire, de nombreuses personnalités ont tenu à rendre hommage au prêtre assassiné il y a cinq ans, dont le Premier ministre Jean Castex. «En ce 26 juillet, la Nation se recueille et s’incline respectueusement en mémoire du père Jacques Hamel. [...] Puissent son humanisme et son message de fraternité longtemps nous guider face à la haine et la barbarie», a-t-il tweeté.

«Mes pensées vont aujourd’hui à ses proches et à tous les chrétiens de France qui furent si dignes dans l’épreuve. Nous ne les oublions pas», a tweeté Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur de l'époque.

Agé de 85 ans, le prêtre venait d'achever sa messe matinale quand il a été tué de deux coups de couteau à la gorge le 26 juillet 2016 par deux terroristes islamistes : Adel Kermiche (sous contrôle judiciaire et muni d'un bracelet électronique à l'époque), et Abdel Malik Nabil-Petitjean. 

Les assaillants, qui se réclamaient de l'organisation Etat islamique, ont été abattus par les forces de l'ordre à leur sortie de l'église.

Le procès de quatre personnes soupçonnées de responsabilités dans l'assassinat du père Hamel est prévu devant la cour d'assises spéciale de Paris du 14 février au 11 mars 2022.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix