«Influence de la Russie ou d'autres pays» derrière les «groupes anti-vaccins» ? «Oui», dit Castaner

«Influence de la Russie ou d'autres pays» derrière les «groupes anti-vaccins» ? «Oui», dit Castaner© Ludovic Marin Source: AFP
Vidéo
Christophe Castaner au mois de juin 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le chef des députés LREM a répondu par l'affirmative à un journaliste qui lui demandait si «la Russie ou d'autres pays» pouvait être derrière les «groupes anti-vaccins». Une forme autorisée de «complotisme» ?

A l'occasion de son passage à l'antenne de BFM ce 22 juillet, Christophe Castaner a suggéré que des pays comme la Russie participaient à faire grossir la mouvance dite «anti-vaccins» en France. A la question : «Derrière [...] les groupes sur Facebook très actifs anti-vaccins, il y peut y avoir par exemple une influence de la Russie ou d'autres pays ?», le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale a en effet répondu «oui», assurant que tel avait déjà été le cas dans le cadre de l'affaire Benalla.

La référence faite par l'ex-ministre de l'Intérieur à une présumée ingérence étrangère qui aurait permis de gonfler l'affaire Benalla sur les réseaux sociaux fait écho à une étude de l'ONG EU DisinfoLab qui, à l'été 2018, avait pointé un «écosystème russophile» dans la résonance en ligne qu'avait connue l'affaire révélée par le journal Le Monde. Abondamment relayée par la presse, l'étude avait suscité la circonspection de certains observateurs comme le blogueur français Olivier Berruyer, qui avait alors enquêté sur l'organisation et ses fondateurs. UE DisinfoLab avait par la suite revu les conclusions de son étude.

Le spectre d'une influence russe supposée auquel a acquiescé Christophe Castaner n'a pas manqué de faire réagir les internautes, parmi lesquels plusieurs personnalités médiatiques et politiques sont rapidement montées au créneau.

«Le complotisme du pouvoir», «champion» : les critiques fusent

«Complotisme officiel : la Russie dirige l’opposition au passe sanitaire en France. Mais quelle bande de guignols grotesques», a par exemple critiqué Florian Philippot, fondateur des Patriotes.

«Pour Castaner, derrière les opposants au passe sanitaire il y a... la Russie ! Qui est complotiste maintenant ???», a quant à lui interrogé l'eurodéputé du Rassemblement national Gilbert Collard.

«Le complotisme du pouvoir», a pour sa part commenté Charles-Henri Gallois, fondateur du mouvement Génération Frexit.

«Lui c’est un champion. "Les puissances étrangères"», a ironisé l'ancien président de Sud Radio, Didier Maïsto.

«Ces médias et politiques qui passent leur temps à traiter les gens de "complotiste" disent que la Russie organise un complot en France autour de la vaccination !», a de son côté réagi l'économiste et ancien assistant parlementaire RN Philippe Murer.

«Comme si on avait besoin de la Russie pour raisonner moins bien qu'une bouteille vide», s'est encore amusé le blogueur Korben.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»