Pass sanitaire, obligation de vaccination: des opposants à Emmanuel Macron manifestent le 14 Juillet

Auteur: RT France
Suivez RT France surTelegram

En ce jour de Fête nationale, des manifestants se sont rassemblés dans plusieurs villes de France contre les dernières annonces d'Emmanuel Macron, dont l'obligation vaccinale pour certains métiers de contacts ou encore l'extension du pass sanitaire.

En ce jour de 14 Juillet, plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés aux quatre coins de la France pour protester contre les annonces d'Emmanuel Macron, survenues deux jours plus tôt, dont l'obligation vaccinale pour certains métiers de contacts ou encore l'extension du pass sanitaire.

Dans la capitale, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène en début d'après-midi pour tenter de stopper cette «manifestation sauvage», a pu témoigner le reporter de RT France Charles Baudry, présent sur place.

Au cours de l'après-midi, la tension était palpable, et les forces de l'ordre ont tenté à plusieurs reprises de disperser les protestataires. Des terrasses de café ont notamment du être évacuées après l’utilisation de gaz lacrymogènes.

Plusieurs rassemblements en province

Des manifestations ont également eu lieu en province. Un rassemblement contre la «politique anti-sociale» d'Emmanuel Macron et contre le pass sanitaire a par exemple eu lieu place du Capitole, à Toulouse.

Plusieurs centaines de manifestants ont défilé dans le centre-ville de Nantes, comme en témoignent des images diffusées par la presse locale.

Sur place, «le collectif Masques blancs a adapté une chorégraphie en adaptant la chanson de Jacques Brel "Ne me quitte pas", transformée en "Ne me pique pas". Une danse pour s’opposer à la vaccination contre le Covid-19», explique Presse Océan.

A Rouen, les manifestants ont défilé dans le centre-ville avec les messages «Non au pass sanitaire» ou encore «Macron destitution», comme le rapporte le journaliste Jérémy Chatet selon qui près de 500 personnes ont  participé au cortège.

A Perpignan, ainsi que l'a rapporté L'Indépendant, près d'un millier de personnes se sont rassemblées dans la matinée en centre-ville afin de protester contre la vaccination obligatoire pour les soignants. Quelques centaines de manifestants ont ainsi investi la gare historique de la ville où se déroulait une opération de vaccination sans rendez-vous.
«Liberté», ont notamment scandé les personnes sur place après avoir entonné une Marseillaise, comme en témoignent plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux.

Marseillaise également entonnée à Strasbourg, où des manifestants se sont rassemblés devant la cathédrale.

L'hymne national a encore été entendu à Lyon, où plusieurs manifestants ont enfilé leur gilet fluo pour l'occasion. 

«Manifestation Strasbourg… Non au Pass Sanitaire. Non à la vaccination obligatoire», a témoigné une internaute, images à l'appui.

A Montpellier, les manifestants se sont rassemblées sur la place de la Comédie, selon d'autres vidéos mises en ligne par les internautes.

Entre 2 000 et 3 000 personnes ont participé au cortège selon le journaliste Frédéric Mayet.

«Beaucoup de monde à Pau devant la Mairie pour dire non à la dictature de Macron», a de son côté écrit sur Twitter David Vidal, membre des Patriotes, le mouvement de Florian Philippot.

«Macron démission», ont pour leur part scandé les manifestants de Chambéry, sous la pluie, selon une autre scène filmée partagée sur Twitter.

Même slogan entendu à Nice, sous le soleil cette fois, dans la même matinée. «Une manifestation contre la généralisation du pass sanitaire et le retour de la reforme des retraites actuellement dans les rues de Nice, 2 jours après les annonces d'Emmanuel Macron», a commenté l'internaute qui a partagé la scène filmée.

Selon la police, à 17H, environ 18 000 manifestés ont été recensées, dont 1 500 à Toulouse et 1 000 à Lyon où des tensions ont eu lieu dans le centre-ville. Selon un décompte de l'AFP, 2 000 personnes ont défilé à Paris.

Suivez en continu toute l'actualité liée aux manifestations du 14 Juillet, partout en France

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix