Une élue de la banlieue de Dijon estime que Christiane Taubira doit repartir «dans sa brousse»

Une élue de la banlieue de Dijon estime que Christiane Taubira doit repartir «dans sa brousse» Source: Reuters
Christiane Taubira, la Garde des Sceaux.

Sur Facebook, une adjointe à la mairie de Talant, commune de la banlieue de Dijon, écrit que la ministre de la Justice doit repartir «dans sa brousse, les lianes l'attendent». L'opposition demande sa démission.

C’est le genre de propos qui rappellent ceux d’une élue Front national (FN), condamnée à neuf mois de prison fermes pour avoir comparé la ministre française de la Justice, Christiane Taubira, à un singe. Marie-Ange Cardis, conseillère municipale de la ville de Talant, dans la banlieue de Dijon, a publié, sur son compte Facebook, des propos à caractère raciste à l’encontre de Christiane Taubira, révèle le site internet Plaidoyer Républicain.

L’élue, adjointe au maire Les Républicains de Talant, écrit, sur la couverture de l'hebdomadaire français Valeurs Actuelles consacrée à la Garde des Sceaux, «Qu'elle reparte déjà dans sa brousse, les lianes l'attendent». Des propos dénoncés par l’opposition de la ville de Talant qui estime qu’un «tel comportement est indigne d’une élue de la République. Le Maire de Talant doit prendre ses responsabilités en condamnant publiquement ces propos et en retirant sa délégation à cette adjointe. Elle doit également démissionner du Conseil municipal».

Contactée par le quotidien local, Le Bien public, l’adjointe au maire n’a pas répondu aux sollicitations. Selon la radio France Bleu Bourgogne, le maire Les Républicains de la commune a demandé la démission de son adjointe. 

Depuis la sortie dans la presse de ces informations, Marie-Ange Cardis s'est expliqué sur Facebook : «Mon commentaire a été considéré comme étant une injure mais il s’agit d’un coup de colère face aux injustices que vivent les Français […] Les mots ont dépassé ma pensée et je fais à l’attention de Mme Taubira mes excuses publiques», a-t-elle écrit sur le réseau social. Insuffisant pour le maire de la commune, qui prévient sur France Bleu Bourgogne qu'il va «demander au conseil municipal de lui retirer son mandat d'adjointe».

En juillet 2014, le tribunal correctionnel de Cayenne, en Guyanne, avait condamné Anne-Sophie Leclere, la candidate FN aux municipales de Rethel, dans les Ardennes, à neuf mois de prison fermes pour avoir publié, sur le réseau social Facebook un photomontage comparant Christiane Taubira à un singe.

En fin de journée, la procureur de la République de Dijon, dans un communiqué, a annoncé l'ouverture d'une enquête : «Dès ce début d'après-midi, immédiatement après avoir eu connaissance des informations publiées sur le site internet du Bien Public», elle s’est «saisie d'office de ces faits» et a «désigné la DIPJ (NDLR direction interrégionale de la police judiciaire) de Dijon aux fins d'enquête sur les propos injurieux qui auraient été tenus par une élue de Talant à l'encontre de Mme Taubira, ministre de la justice, garde des sceaux», explique la représentante du parquet.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»