Procès de la salière et des fourchettes volées au Fouquet's : le couple de Gilets jaunes en appel

Procès de la salière et des fourchettes volées au Fouquet's : le couple de Gilets jaunes en appel© Charles Platiau Source: Reuters
La table est dressée au Fouquet's lors de la réouverture de la brasserie quatre mois après l'incendie, juillet 2019 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une salière, cinq fourchettes et un siège avaient été dérobés après l'incendie du Fouquet's sur les Champs-Elysées en mars 2019. Un couple de Gilets jaunes avait été condamné à un mois de sursis. Ils attendent à présent le jugement en appel.

Les Gilets jaunes, Franck et Ambre, seront fixés sur leur sort le 13 septembre après une audience en appel qui s'est déroulée le 28 juin à Paris. Le couple de manifestants est poursuivi pour vols en réunion après que des objets ont été dérobés à la brasserie Le Fouquet's lors de l'incendie qui l'a frappée le 16 mars 2019 au cours d'une manifestation.

Contacté par RT France, Franck assure que le responsable de la sécurité du groupe Barrière, alors sur place, leur a donné l'autorisation de se servir lorsqu'ils sont partis avec «une salière, cinq fourchettes et un pouf». Il précise à ce titre : «On le voit bien sur des vidéos en train de distribuer des couverts à d'autres personnes aussi.»

En première instance, le couple avait écopé d'un mois de prison avec sursis, cette fois l'avocat général ne requiert plus qu'une amende de 100 euros ainsi que le versement d'un euro symbolique.

L'avocat du couple a pour sa part demandé la relaxe de Franck et Ambre.

Notre reporter sur place, Guillemin Rosi a pu recueillir quelques propos de la part du Gilet jaune qui a exprimé son étonnement dans cette affaire de justice : «Je n'arrive pas à comprendre tous les moyens qu'ils ont mis pour cinq fourchettes, un tabouret et une salière. La raison pour laquelle je suis sorti dans la rue parmi les Gilets jaunes était le coût de la vie.»

Et de se prendre lui-même comme exemple : «Je travaille pour la SNCF et je gagne 1 550 euros par mois. Je sais que ça peut surprendre car tout le monde pense qu'on gagne plus de 2 000 euros par mois. Mais depuis les Gilets jaunes jusqu'à aujourd'hui je vivais dans ma voiture ou une caravane, car il était impossible de payer un loyer de 700 euros par mois. Et à côté de ça, les politiciens véreux détournent des millions d'euros et tout se passe bien pour eux...»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»