Meurtre de Samuel Paty : une femme mise en examen pour «association de malfaiteurs terroriste»

- Avec AFP

Meurtre de Samuel Paty : une femme mise en examen pour «association de malfaiteurs terroriste»© Pascal GUYOT Source: AFP
La police sécurise la zone du palais de justice de Nîmes, le 12 juin 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une femme de 33 ans, interpellée il y a quelques jours à Nîmes dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat du professeur d'histoire-géographie, a été mise en examen, ce qui porte à 15 le nombre de personnes poursuivies dans ce dossier.

Une femme interpellée le 22 juin à Nîmes dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Samuel Paty a été mise en examen le 25 juin pour «association de malfaiteurs terroriste», ce qui porte à 15 le nombre de personnes poursuivies dans ce dossier, a appris l'AFP de source judiciaire.

Selon cette source, la femme, âgée de 33 ans, a été placée sous contrôle judiciaire. Dans les jours qui ont précédé l'attaque, elle a été en contact avec Abdoullakh Anzorov, le réfugié d'origine tchétchène qui a assassiné le professeur d'histoire-géographie, et qui été abattu par la police peu après avoir commis son crime. Samuel Paty, 47 ans, a été décapité le 16 octobre près de son collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) par cet homme qui lui reprochait d'avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.

Cette nouvelle mise en examen porte à 15 le nombre de personnes poursuivies dans le cadre de l'instruction ouverte pour «complicité d'assassinat terroriste» et «association de malfaiteurs terroriste». Parmi ces personnes figurent six collégiens.

Accusé d'avoir, avec le parent d'élève Brahim Chnina, «nommément désigné» Samuel Paty «comme une cible sur les réseaux sociaux» une semaine avant l'assassinat, le militant islamiste Abdelhakim Sefrioui a contesté le 31 mai devant la cour d'appel de Paris sa mise en examen pour «complicité d'assassinat terroriste». Selon des sources proches du dossier, la décision a été mise en délibéré au 28 juin.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»