Six mois de prison ferme requis contre Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bygmalion

- Avec AFP

Six mois de prison ferme requis contre Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bygmalion© PASCAL ROSSIGNOL Source: Reuters
Nicolas Sarkozy arrivant au tribunal le 15 juin 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une peine d'un an de prison dont six mois avec sursis et 3 750 euros d'amende ont été requis à l'encontre de Nicolas Sarkozy, jugé devant le tribunal correctionnel de Paris pour les dépenses excessives de sa campagne présidentielle de 2012.

Dans le procès Bygmalion lié aux dépenses de la campagne présidentielle de 2012, six mois de prison ferme ont été requis contre Nicolas Sarkozy le 17 juin.

A la fin d'un réquisitoire à deux voix, les procureurs ont souligné devant le tribunal correctionnel de Paris la «totale désinvolture» de l’ancien chef de l'Etat dans la gestion des finances d'une campagne «en or massif», qui a coûté près du double du plafond autorisé. Nicolas Sarkozy, absent à l'audience, est jugé depuis le 20 mai. Le 15 juin, il avait en outre nié d'avoir engagé des dépenses excessives lors de cette campagne présidentielle perdue en 2012.

De 18 mois à quatre ans de prison avec sursis ont d'ailleurs été requis à l'encontre des 13 coprévenus jugés au côté de l'ancien président. Les procureurs ont demandé trois ans de prison avec sursis et 50 000 euros d'amende pour l'ex-directeur adjoint de la campagne, Jérôme Lavrilleux, seul à avoir reconnu la fraude. Contre les trois anciens cadres de Bygmalion qui ont admis avoir accepté la mise en place du système de fausses factures, 18 mois de prison avec sursis ont été requis.

Dans ce dossier, Nicolas Sarkozy aurait fait le choix avec son équipe de «meetings spectaculaires et dispendieux» en demandant d'accélérer le rythme jusqu'à un rassemblement par jour. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix