Tribunes des militaires : pour Nicolas Vidal, «un cri d’alarme» et non «une tentative de putsch»

Suivez RT France surTelegram

Pour l'éditorialiste Nicolas Vidal, les réactions indignées à la lettre ouverte puis à la tribune de militaires, visent à criminaliser les auteurs de ces textes. Laisser planer l'idée d'une sédition, c'est selon lui être sourd au cri d'alarme lancé.

Dans un courrier adressé le 11 mai à tous les soldats, le chef d'état-major des armées françaises François Lecointre a invité les signataires de la seconde tribune de militaires à quitter l’armée. Publié dans Valeurs Actuelles, le texte recueillait le 11 mai plus de 240 000 signatures. Le Premier ministre Jean Castex avait lui accusé ce texte d'être «une tribune politique d'extrême droite», dont rien ne prouvait que ses signataires étaient des militaires.

Cette tribune fait suite à la lettre ouverte à Emmanuel Macron qui avait déjà fait polémique.

Nicolas Vidal, éditorialiste et fondateur du média Putsch, revient sur ces textes pour RT France.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»