Vers un pass sanitaire aussi pour les enfants ?

Vers un pass sanitaire aussi pour les enfants ?© STEPHANE MAHE
Un pass sanitaire sera-t-il obligatoire pour les plus jeunes ? (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Le conseil scientifique a rendu un avis favorable pour l'extension du pass sanitaire chez les enfants. Le gouvernement semble encore en réflexion sur le sujet.

Lors d'un avis rendu public le 3 mai et adressé au gouvernement le même jour, sur «l'utilisation d'un pass sanitaire lors de grands rassemblements», le conseil scientifique s'est dit favorable à son extension chez les enfants.

«La grande majorité des mineurs ne sera pas vaccinée avant l’automne, si une telle vaccination est mise en place. Beaucoup d’entre eux ont fait une forme asymptomatique de Covid, souvent non diagnostiquée», écrit cette autorité dans un premier temps avant d'expliquer que «le pass sanitaire reposera donc, chez eux, essentiellement sur un test virologique négatif de moins de 48 heures et sera sous la responsabilité parentale».

Côté technique, le conseil scientifique privilégie la piste numérique du pass sanitaire, avec l’application «TousAntiCovid» qui «peut sauvegarder les certificats de plusieurs personnes, permettant ainsi à toute personne de stocker les certificats de ses enfants ou de personnes dont elle a la charge».

Le 22 avril, lors d'un point presse, le ministre de la Santé Olivier Véran avait répondu à la question de la vaccination des enfants, assurant qu'elle était «importante mais [...] n'était pas d'actualité». De son côté, l'entourage du secrétaire d'Etat au numérique Cédric O a confié le 6 mai à BFM TV que l'exécutif menait actuellement une «réflexion» sur le pass sanitaire pour la jeune population. En outre, ces confidences précisent que «le sujet sera soumis au Parlement [et] des propositions seront faites pour trouver le juste équilibre entre intérêt sanitaire et faisabilité».

Le 5 mai, le sénateur centriste (groupe des Indépendant) de la Haute-Garonne Pierre Médevielle avait interrogé le gouvernement notamment sur ce sujet lors des questions au gouvernement.

La ministre déléguée chargée de l'Autonomie, Brigitte Bourguignon, n'a pas répondu pour la question des mineurs.

En attendant, les députés de la commission des Lois ont donné le 4 mai un premier feu vert à l'instauration d'un pass sanitaire pour l'accès à des rassemblements de plus de 1 000 personnes, conformément au vœu formulé par Emmanuel Macron, le 29 avril, dans un entretien à la presse régionale.
 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»